22.10.2014 | Férie du Temps ordinaire | Ep 3,2-12 Is 12 Lc 12,39-48

Avec Michel Salamolard en cathosphère

16 mars 2012 | 18h00

L’humour de Dieu (1) La rigolade d’Emmaüs

<p>La rigolade d&rsquo;Emma&uuml;s par Robert Z&uuml;nd.</p>

La rigolade d’Emmaüs par Robert Zünd.

Me suis pris de bec l’autre jour avec l’ami Jean, qui pense être seul à connaître les secrets du cœur de Jésus. Si c’est pas malheureux à son âge, cette gloriole! J’émis donc, au cours d’une conversation à houlettes rompues, cette fine observation: «Dieu est humour!» Et Jeannot de protester: «Oh, magnifique Jonas, voyons! Dieu est amour, pas humour.» Il n’en finit pas de s’en croire depuis que lui est venue cette illumination, Dieu est amour. Il faut qu’il la place à tout instant. Mais ce jour-là, il a trouvé à qui parler. Écoutez.

 

Moi, rigolard, victorieux d’avance: «Mon petit Jean, as-tu lu l’évangile de ton pote Luc? Ou bien tu ne fourres ton nez que dans le tien, qu’est pas mal, certes, mais les autres y sont pas piqués des vers non plus, hein?»

Lui, vexé: «Oh, grand Jonas, comment pouvez-vous imaginer pareille erreur de ma part?»
Moi, condescendant: «Bon, eh bien rappelle-toi l’histoire des marcheurs d’Emmaüs. Qu’est-ce qu’y disent à l’Inconnu qui s’inquiète de leur triste mine?»
Lui, tout fier: «Oh, sublime Jonas, je le sais parfaitement. Ils s’exclament, sur un ton de reproche, de mépris presque: "Tu es bien le seul de tous ceux qui séjournent à Jérusalem à ignorer ce qui s’est passé!" Voilà ce qu’ils disent.»
Moi, finaud, d’un air entendu: «Et l’Inconnu, quand il écoute ça, Jean-Jean, tu l’imagines comment?»
Lui, les yeux tournés vers le ciel: «Oh, glorieux Jonas, dans son grand amour, son immense amour, l’Inconnu laissa paraître sur son visage l’expression d’une profonde compassion.»
Moi, me tapant les cuisses: «Ha, ha, ha, qu’il est désopilant, le drôle! Qu’il est drôle, le comique! Qu’il est comique, le clown!»
Lui, effaré: «Oh, fameux Jonas, prophète entre les prophètes, vous vous moquez…»
Moi, roulé par terre de rire: «Mais non, mon petit Jean, entendant cela, l’Inconnu fut secoué d’une irrépressible envie de s’esclaffer. Il se retint de justesse, mais ne put réprimer un large sourire.»
Lui, désemparé: «Oh, clairvoyant Jonas, qu’y avait-il donc d’amusant?»
Moi, pédagogue: «Voyons, Jean! Qui est le seul à savoir ce qui s’est réellement passé à Jérusalem?»
Lui, bon élève: «Oh, incomparable Jonas, c’est Jésus, bien sûr, l’Amour incarné!»
Moi, prêt pour l’estocade: «Juste! Et qui est, selon les deux filous, le seul à ignorer?»
Lui, les yeux écarquillés, tandis que les écailles lui tombent des yeux sur ses bottines: «Hi, hi, hi, hi, hi, hi, hi!... Oh, que c’est hilarant! Je comprends maintenant! Ah, incommensurable Jonas, comme vous avez raison: Dieu est humour!»
Moi, humblement triomphant: «Bravo, Jeannot! Une autre fois, je t’en raconterai d’autres au moins aussi rigolotes sur l’humour de Dieu.»

 

p.o. Michel Salamolard


Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.

Ce champ ne peux pas être vide. Ce champ ne peux pas être vide. Vérifiez le format du numéro de téléphone, ex: +41791234567 Ce champ ne peux pas être vide.


En nous fournissant votre numéro de téléphone portable, vous nous permettez d'éviter de nombreux abus grâce à une procédure rapide et discrète.
Vous recevez immédiatement, par sms/texto, un code de validation à introduire dans le champ approprié pour validation de votre commentaire, aussitôt porté en file d'attente d'approbation.

Michel Salamolard tient une double chronique de l’actualité religieuse et sociale, vue de la cathosphère. La première, intitulée «Bonheur», s’efforce de projeter sereinement une lumière évangélique sur les événements. La seconde, intitulée «Jonas», du nom du joyeux baleinier de Ninive, traite les faits d’Église et de société dans les registres de l’humour, de la provoc et de l’humeur.

 

Michel Salamolard traite aussi de sujets de société, cette fois-ci non plus sous l'angle religieux, mais du point de vue de la sociologie, de la psychologie ou de la philosophie. L'objectif est de nourrir une réflexion aussi large que possible, à partir de références non confessionnelles. Retrouvez ces articles dans la rubrique "Société" du blog.


Articles de blog relatifs

Des P(h)arisiens hilarants!

Cela fait longtemps qu'on sait (ou devrait savoir) qu'il n'y a ...

[lire la suite...]

Quand la gloire se manifeste dans ce qui est petit et caché

Aujourd’hui Jésus enseigne le Royaume de Dieu. Ses ...

[lire la suite...]

Comme je vous ai aimés

L’évangile de ce jour fait suite à celui entendu ...

[lire la suite...]

Contenus relatifs - archives

Bâle: Des rires au lieu des cloches

Cette performance artistique intitulée "permis de rire" remplacera tous les ...

[lire la suite...]

Parution d’un livre sur le rire et les religions

L'homo religiosus fait souvent figure de triste sire, quand il ne fait pas ...

[lire la suite...]

En Belgique, le Patro garde sa référence chrétienne dans la personne de Jésus

Le Patro, qui accueille dans ses rangs, à Bruxelles et en Wallonie, ...

[lire la suite...]

Manuel du couple pour durer en amour

  Le prêtre et conseiller conjugal Denis Sonet livre ses ...

[lire la suite...]