26.11.2014 | Férie du Temps ordinaire | Ap 15,1-4 Lc 21,12-19

Avec Michel Salamolard en cathosphère

08 avril 2012 | 09h05

Stupeur de Pâques

Au milieu de la récitation du Credo retentit un coup de clairon, faisant vibrer les tympans. Si vous ne sursautez pas, si votre rythme cardiaque ne s’accélère pas, vous êtes dur d’oreille. Ressuscité d’entre les morts! Quoi? L’impossible se serait produit? Une brèche taillée dans le mur blindé de la mort? Quelqu’un est passé à travers? Ça veut dire quoi?
Quelqu’un est passé à travers la mort, oui, c’est cela. Jésus, mort sur la croix, est entré corps et âme dans une vie nouvelle. La mort n’est plus une impasse, mais un accouchement, une transformation de l’être, l’entrée dans la lumière et la plénitude de la vie.
La résurrection de Jésus n’est pas une doctrine, une idée, mais l’expérience la plus concrète et bouleversante de l’histoire. Car c’est bien dans l’histoire qu’elle est inscrite, non dans les rêves et les théories. Des femmes et des hommes ont vu mourir Jésus, puis l’ont retrouvé plus vivant – infiniment plus – qu’auparavant.
C’est bien lui, devenu pleinement lui-même, son corps délivré de toute limite et opacité. Son corps est transfiguré par l’amour de son Père. Au premier abord, ses disciples ne le reconnaissent pas, le passage par la mort et la résurrection a effacé ce qui était provisoire et inachevé du corps et du visage du Christ. Mais soudain, un mot, un geste fait éclater la nouveauté d’un surcroît de présence . Oui, plus que jamais, c’est bien lui! Dans le rayonnement de cette présence, les disciples ressentent non seulement une joie débordante, mais un renouveau profond de tout leur être.
Depuis, la nouvelle de cet événement s’est répandue comme une traînée de poudre, illuminant les cœurs qui la recevaient.
Tu peux, toi aussi, rencontrer le Christ ressuscité, lui parler, l’écouter, le laisser faire de toi un vivant, un aimant. Tu aimerais le voir de tes yeux, le toucher de tes mains? Mais la présence du Ressuscité est trop intense pour être saisie par un œil et des doigts prévus pour capter seulement des signaux matériels. C’est la foi et l’amour qui, seuls, peuvent te mettre en présence du Ressuscité. «L’essentiel est invisible…», tu le sais bien quand tu t’efforces de rejoindre l’âme et le cœur des gens que tu aimes. La mort et la résurrection ont dépouillé Jésus de tout l’accessoire, de toutes les apparences. L’essentiel, qu’on «ne voit bien qu’avec le cœur», a pris toute la place .
Tes yeux peuvent lire l’Évangile, tes oreilles peuvent l’entendre, mais c’est par ta foi que tu reçois ces mots comme étant ceux du Vivant qui s’adresse à toi. Tes yeux peuvent contempler l’Eucharistie, mais c’est par ta foi que tu accueilles la Présence qui se donne à toi dans ce pain. «Heureux ceux qui croiront sans avoir vu», dit Jésus à Thomas. Depuis 2000 ans, des hommes et des femmes, des enfants et des adolescents découvrent ce bonheur, en vivent et en témoignent.

Désormais, la mort est morte…


Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.

Ce champ ne peux pas être vide. Ce champ ne peux pas être vide. Vérifiez le format du numéro de téléphone, ex: +41791234567 Ce champ ne peux pas être vide.


En nous fournissant votre numéro de téléphone portable, vous nous permettez d'éviter de nombreux abus grâce à une procédure rapide et discrète.
Vous recevez immédiatement, par sms/texto, un code de validation à introduire dans le champ approprié pour validation de votre commentaire, aussitôt porté en file d'attente d'approbation.

Michel Salamolard tient une double chronique de l’actualité religieuse et sociale, vue de la cathosphère. La première, intitulée «Bonheur», s’efforce de projeter sereinement une lumière évangélique sur les événements. La seconde, intitulée «Jonas», du nom du joyeux baleinier de Ninive, traite les faits d’Église et de société dans les registres de l’humour, de la provoc et de l’humeur.

 

Michel Salamolard traite aussi de sujets de société, cette fois-ci non plus sous l'angle religieux, mais du point de vue de la sociologie, de la psychologie ou de la philosophie. L'objectif est de nourrir une réflexion aussi large que possible, à partir de références non confessionnelles. Retrouvez ces articles dans la rubrique "Société" du blog.


Contenus relatifs récents

"Si Jésus-Christ n’est pas ressuscité, notre foi est vide"

« Si Jésus-Christ n’est pas ressuscité, notre foi ...

[lire la suite...]

Articles de blog relatifs

Entends-tu, la mort?

Depuis longtemps, toujours peut-être Un long pressentiment tournait ...

[lire la suite...]

Pâques est arrivé

Pâques est arrivé. Partout, dans le monde, c’est un ...

[lire la suite...]

Au fond du trou

La semaine dernière, les ouvriers de notre chantier ont creusé ...

[lire la suite...]

Contenus relatifs - archives

Fribourg : Mgr Morerod célèbre la messe de Pâques à la cathédrale

Dans une église comble au son des musiques de Haydn, Mozart et ...

[lire la suite...]

Jérusalem: La première messe de Pâques célébrée samedi matin au Saint Sépulcre

Cette célébration anticipée de Pâques, qui est ainsi la première dans le ...

[lire la suite...]

Le Vatican édite un timbre sur la résurrection pour Pâques

D'une valeur de 75 cents d'euro (environ 95 centimes), il sera à disposition ...

[lire la suite...]

Le patriarche copte orthodoxe propose une date unifiée de Pâques au pape François

Ainsi que l'a appris l'agence catholique Fides, le porte-parole de ...

[lire la suite...]

Appel du Pape pour la Syrie, la Terre Sainte et l'Afrique

C’est du balcon central de la basilique que le Pape a prononcé ...

[lire la suite...]