24.04.2014 | Octave de Pâques | Ac 3,11-26 Lc 24,35-48

"Les autres", le portail de tout le monde

06 octobre 2011 | 21h33

La société des arbres parmi les hommes (1)

La société des arbres parmi les hommes. (Photo: Quentin/© b&q/agence pro info) La société des arbres parmi les hommes. (Photo: Quentin/© b&q/agence pro info)

2011 Année internationale de la forêt

La société des arbres - ces autres vivants - persiste pour autant que, non seulement sa bonne santé se maintienne, mais sa diversité se développe. Les ingénieurs forestiers y veillent. Des naturalistes, des environnementalistes, des gestionnaires du paysage, notamment, apportent leur concours. Dans leurs tâches, l’engagement des acteurs de l’économie forestière (forestiers-bûcherons et forestières-bûcheronnes, contremaîtres, conducteurs, spécialistes, gardes forestiers et autres pros) contribue à atteindre les buts. Le concours des enseignants, le respect des randonneurs, l’absence de conducteurs de véhicules à moteur, l’observation des règles par les cueilleurs de champignons et autres biens forestiers - arrêtons-nous là - rend durable la vie des bois. 

 

La société des arbres et celle des hommes évoluent toutes deux dans un monde doué de vie. Regarder, pénétrer dans celle des arbres peut enrichir l’esprit, voire le coeur des hommes. En compagnie d’hommes de terrain, d’auteurs compétents, de vivants attachés à la société des arbres, petite traversée de l’univers forêt-bois.

 

Pourquoi?
L’édition 2007 des Journées européennes du patrimoine avait pour thème le bois. En Suisse romande, quelque huitante lieux furent ouverts au public. Quatre ans plus tard, la forêt fait à nouveau l’objet d’une attention internationale. Pour quelle raison ?

D’aucuns disent que la plupart des gens savent presque tout du couple forêt-bois, tant les autorités idoines, les organisations économiques et les médias livrent au long des ans d’innombrables informations à la population. Or, rien n’est moins sûr à en juger par les connaissances fragmentaires apparaissant au fil de conversations, par les comportements d’individus en forêt, mais aussi le lien encore ténu qu’entretient une partie des citadins et ruraux avec «le vivant».

 

Le monde physique
dans lequel vit l’homme, et ce dernier en personne, se retrouvent dans les six lettres d’un mot emprunté au latin, entré dans la langue française avant l’an 1200 de notre ère: Nature. Il demeure cependant obscur pour nombre d’êtres humains. Société date du 12e siècle également. Connaît-on vraiment l’histoire de ce nom dans lequel compagnon, allié, communication, union, entre autres, ont joué, jouent encore un rôle?

 

Faire étape
La forêt et le bois, les arbres et les hommes, les natures et les sociétés portent à faire étape sur la route de la connaissance. S’asseoir pour regarder, écouter, lire ce monde. S’entretenir à son sujet dans une clairière, à la lisière d’un bois, dehors va de soi. Ainsi petit à petit se rendre compte de ce que les hommes découvrent dans la société des arbres. Ce qu’ils lui doivent. Rien à voir avec la croissance, la lumière, les racines, l’épanouissement, la spiritualité, finalement le monde doué de vie? Pas sûr.

 

Dans la brise, le gros temps, n’importe quand,
écoutez feuillus et résineux
prier de joie, non point crier.

 

Les unes proches des autres, les isolées,
voyez les cimes s’élever vers le ciel.
En remerciement.

 

Un poète du dimanche
A suivre... bientôt: La société des arbres parmi les hommes (2) En, sur, autour de soi.


Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.

Ce champ ne peux pas être vide. Ce champ ne peux pas être vide. Vérifiez le format du numéro de téléphone, ex: +41791234567 Ce champ ne peux pas être vide.


En nous fournissant votre numéro de téléphone portable, vous nous permettez d'éviter de nombreux abus grâce à une procédure rapide et discrète.
Vous recevez immédiatement, par sms/texto, un code de validation à introduire dans le champ approprié pour validation de votre commentaire, aussitôt porté en file d'attente d'approbation.

Une chronique ou simplement des échos de la foultitude de constats, paroles, obligations, souhaits, analyses, peines, propositions, comportements, désillusions, attentes, réflexions, actes de vivants tout simplement ?
Philippe Golay, un journaliste laïc de Suisse romande, entré en information il y a cinq décennies, livre l’un ou l’autre fruit de son observation afin de nourrir la réflexion des lecteurs si quelque appétit se manifeste.

PhilGo - avec l’agence pro info


Articles de blog relatifs

La société des arbres parmi les hommes (7) Cœur

2011 Année internationale de la forêt   Le cœur de l'arbre est ...

[lire la suite...]

La société des arbres parmi les hommes (4)

2011 Année internationale de la forêt En, sur, autour de ...

[lire la suite...]

La société des arbres parmi les hommes (2)

2011 Année internationale de la forêt En, sur, autour de soi   En ...

[lire la suite...]

Contenus relatifs - archives

Einsiedeln: Le monastère cède son exploitation forestière

Le mandat de prestation qui doit encore recevoir l'aval des diverses ...

[lire la suite...]

"oeku Eglise et environnement", la conscience écologique des Eglises

La forêt marque pour "oeku" le début d'une nouvelle série thématique de ...

[lire la suite...]