20.04.2014 | Dimanche de Pâques - La Résurrectin du Seigneur - Solennité | Ac 10,34a.37-43 Col 3,1-4 Jn 20,1-9

Cath.ch| 11 novembre 2011 | 13h11

Passer un pacte avec sa vie, pour la vie

Lausanne: C'est une salle paroissiale Notre-Dame comble qui a écouté attentivement l'abbé Michel Salamolard, conférencier invité à s'exprimer, jeudi 10 novembre 2011, sur la question de l'assistance au suicide. Retrouvez un enregistrement sonore ainsi que le texte de la conférence.
Michel Salamolard en conférence à Lausanne (Photo: Pascal Fessard) Michel Salamolard en conférence à Lausanne (Photo: Pascal Fessard)

Michel Salamolard a présenté le rôle aussi heureux qu'important joué par les soins palliatifs en Suisse. C'est une médecine bon marché et humaine, qui nécessite encore des progrès et un soutien ferme de l'Etat et de l'ensemble de la société. Si l'on comprend l'homme dans la perspective kantienne de la finalité – un homme n'est pas un outil, un moyen dont il est possible de faire usage à son gré; il est une fin en soi – il importe qu'il puisse vivre dignement jusqu'à son dernier souffle. La médecine palliative cherche à assurer ce bien commun et garantir le droit à chacun de vivre dignement.

L'assistance au suicide ne propose rien de mieux que le droit de se suicider dans la dignité. L'image qu'elle répercute dans la société, via les médias, ainsi que l'acceptation de l'incitation au suicide pose un problème de droit pénal, en lien avec l'article 115. L'Etat doit protéger la dignité humaine. Ce qu'il fait lorsqu'il interdit l'euthanasie. Un médecin ne peut donc pas administrer une potion létale à son patient qui souffre. Cependant, la situation présente un paradoxe puisque le droit n'interdit pas l'incitation et l'aide au suicide.

Il s'agit d'une exception suisse qui tire son origine d'une mentalité centenaire et du lien très fort entre le code pénal civil et le code pénal militaire. On comprenait qu'un soldat blessé au champ de bataille puisse être incité au suicide et même aidé par son camarade pour ne pas tomber dans les mains de l'ennemi. Il paraissait par ailleurs de bonne moralité d'inviter un homme d'affaire ou un banquier en faillite à se donner la mort pour sauver l'honneur de son nom. Désormais ces augustes pratiques n'ont plus cours. Une révision du code pénal devient vivement souhaitable.

Michel Salamolard a reconnu avoir longtemps vécu "à la colle" avec sa vie. Un jour il a passé un pacte avec elle, pour la vie: "Aujourd'hui, ma vie, je t'épouse!" L'intégralité de la conférence est à lire ou entendre sur cath...


Cath.ch | 11 novembre 2011 | 13h11 | © Utilisation des articles et toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l'éditeur est interdite et illégale.
ID de l'article : 5586

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.

Ce champ ne peux pas être vide. Ce champ ne peux pas être vide. Vérifiez le format du numéro de téléphone, ex: +41791234567 Ce champ ne peux pas être vide.


En nous fournissant votre numéro de téléphone portable, vous nous permettez d'éviter de nombreux abus grâce à une procédure rapide et discrète.
Vous recevez immédiatement, par sms/texto, un code de validation à introduire dans le champ approprié pour validation de votre commentaire, aussitôt porté en file d'attente d'approbation.


Contenus relatifs récents

Lausanne: 3e Nuit des Eglises, le 24 mai

«Notre objectif n’est pas de vendre des cartes de membres, mais ...

[lire la suite...]

Le message du pape pour le Carême interpelle les chrétiens

Dans ce message écrit à la première personne du ...

[lire la suite...]

Articles de blog relatifs

Des traumatisés normaux

Des chercheurs de l’Université de Zurich ont publié ...

[lire la suite...]

Quo vadis, Simonetta ?

Tandis que nos amis vaudois se préparaient à museler la ...

[lire la suite...]

Documentation (initiative Exit)

A quelques encablures d'une votation importante dans le Canton de Vaud ...

[lire la suite...]

Contenus relatifs - archives

Conférence de l'abbé Michel Salamolard sur la fin de vie

Le débat est brûlant en Suisse sur la fin de vie, les soins palliatifs, ...

[lire la suite...]

La pastorale face au suicide des jeunes, un nouveau lieu d’évangélisation.

La Suisse, avec d’autres pays industrialisés, tient le haut du ...

[lire la suite...]

Croissance du nombre de suicides assistés en 2011

Selon les indications de la police, 144 personnes se sont donné la mort en ...

[lire la suite...]

L'Eglise réformée et l'aide au suicide

L'Eglise déclare cependant partager l'embarras des initiants. Pour le ...

[lire la suite...]

Et si Exit sauvait des vies?

Le 17 juin 2012, le canton de Vaud s'est prononcé sur l'aide ...

[lire la suite...]