21.04.2014 | Octave de Pâques | Ac 2,14.22b-32 Mt 28,8-15

APIC| 08 mai 2012 | 17h41

Un évêque nigérian dénonce le laxisme envers la secte Boko Haram

Jos: "Le Nigeria ne désire pas pour le moment la fin de la menace représentée par la secte Boko Haram", a affirmé Mgr Gabriel Leke Abegunrin, évêque d’Osogbo, dans un entretien au "Nigerian Tribune" du 8 mai 2012.
Eglise détruite à Noël 2011 au Nigeria (Image: Youtube) Eglise détruite à Noël 2011 au Nigeria (Image: Youtube)

"Les membres des services de sécurité ont révélé connaître ceux qui se cachent derrière cette menace, mais ne pas être en mesure de les capturer", a déclaré l'évêque de la capitale de l'Etat d'Osun, dans le sud-ouest du Nigeria. A cause des conditions d'insécurité, les Nigérians "ne peuvent se déplacer librement dans le pays. Pour le moment, les citoyens sont privés de protection", a dénoncé le prélat.
Mgr Abegunrin critique les divisions qui existent entre les partis. Elles portent à instrumentaliser la violence ainsi que les formes de clientélisme: "Si tu n'as pas la carte d'un parti, tu n'obtiens pas de travail", rapporte l'agence "Fides" le 8 mai.

La mauvaise gestion n'est pas liée au manque de fonds

Selon l'évêque, les carences au sein des structures publiques, en particulier dans les domaines sanitaire et scolaire, dérivent plus d'une mauvaise gestion que du manque de fonds. "Pourquoi les écoles privées gagnent-elles du terrain? s'interroge Mgr Abegunrin, se référant aux écoles catholiques. Parce que nous recrutons notre personnel et nous le contrôlons". "Ce n'est pas que les écoles privées aient de meilleurs enseignants, mais nous faisons en sorte que les nôtres travaillent dur et permettent aux élèves d'exprimer toutes leurs potentialités".
Et de conclure: "Le gouvernement paie mieux ses enseignants. Nous n'avons pas d'argent, mais nous avons les moyens de faire en sorte que nos enseignants soient heureux. Le gouvernement a tout, mais il ne sait pas comment en faire usage".
La secte Boko Haram, originaire du nord du Nigeria, étend depuis quelques mois ses activités à d'autres zones du pays, perpétrant des attentats également contre des lieux de culte chrétiens.


APIC | 08 mai 2012 | 17h41 | © Utilisation des articles et toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l'éditeur est interdite et illégale.
ID de l'article : 9594

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.

Ce champ ne peux pas être vide. Ce champ ne peux pas être vide. Vérifiez le format du numéro de téléphone, ex: +41791234567 Ce champ ne peux pas être vide.


En nous fournissant votre numéro de téléphone portable, vous nous permettez d'éviter de nombreux abus grâce à une procédure rapide et discrète.
Vous recevez immédiatement, par sms/texto, un code de validation à introduire dans le champ approprié pour validation de votre commentaire, aussitôt porté en file d'attente d'approbation.


Contenus relatifs récents

Encore 37 personnes tuées par Boko Haram au nord du Nigeria

Depuis le début de l'année, ce sont ainsi 549 personnes ...

[lire la suite...]

Articles de blog relatifs

Guerre et pain

Bientôt Noël ; les fêtes approchent et l’insécurité en ville de Kananga ...

[lire la suite...]

Contenus relatifs - archives

Nigeria: 6'000 érudits musulmans prient pour la paix

Les érudits d’Egypte, du Sénégal, de Mauritanie, ...

[lire la suite...]

"Boko Haram est un pur produit de la corruption" au Nigeria, selon l'évêque de Maiduguri

Dans une interview accordée à la journaliste Eva-Maria Kolmann, qui ...

[lire la suite...]

Des jeunes filles mineures sont enlevées et contraintes à se convertir à l'islam

Des jeunes filles mineures sont enlevées et retenues dans les maisons ...

[lire la suite...]

Le Nigeria victime d'une série d'attaques sanglantes

Le massacre le plus sanglant s’est produit dans l’Etat du ...

[lire la suite...]

Nigeria: Les autorités annoncent des succès dans la lutte contre les islamistes

Selon le gouvernement de Goodluck Jonathan, depuis que l'armée a ...

[lire la suite...]

Nigeria: Dialoguer avec Boko Haram?

Abba Ibrahim Bukar a estimé que le dialogue entre les deux parties ...

[lire la suite...]