"Oh, les voeux ne manquent pas en ce début d'année". (Photo: DR)
Blog
"Oh, les voeux ne manquent pas en ce début d'année". (Photo: DR)

Bienvenue, an neuf


Tu as donc déjà huit jours, nouvelle année! Combien d’experts se sont penchés sur ton berceau, dès ta naissance. Combien de vœux ont été formulés. Tout le monde te veut du bien, tout le monde te prodigue ses conseils, tous souhaitent que 2017 soit moins sombre que 2016. Que toi, an neuf, tu sois plus pacifique, plus constructif, plus positif. Que les conflits se résorbent, que la vague d’attentats se calme, que la Méditerranée soit moins le cimetière pour migrants qu’elle a été.

Oh, les vœux ne manquent pas, en ce début d’année. Pour les Etats-Unis, gouvernés par un nouveau président. Pour la Russie, à la fois conquérante et inquiétante. Pour la Syrie, encore terriblement meurtrie et si divisée. Pour la France qui élira le nouveau locataire de l’Elysée. Pour l’Europe, contestée et pourtant si attirante.

Des vœux, oui, mais des réalités aussi. Le premier jour de l’année a déjà été marqué par un attentat sanglant à Istanbul. Déjà, nouvel an de grâce, tu es rattrapé par les années précédentes. On te voudrait différent, on te voudrait plus serein, plus humain, mais… Creuse ton sillon, plus ardent, plus porteur. Renouvelle nos représentations, insuffle un nouvel esprit dans la tête des Poutine, Erdogan, Assad, Trump et consorts, fais-nous entrevoir le monde dans sa beauté malgré sa complexité, dans ses richesse en dépit des tensions, dans sa créativité si nécessaire pour nous faire avancer. Ne crains pas la nouveauté, puisque tu es neuf par définition.

Nous voulons y croire, avec toi, fragile 2017. Pour que nos vœux ne restent pas… pieux.

Car l’humanité a besoin d’un cadre épanouissant. Même pour sept milliards d’humains, il est possible de s’entendre, de se parler, de s’unir. Les bonnes causes ne manquent pas, chère nouvelle année. Vaincre la pauvreté, éliminer les maladies courantes, favoriser l’éducation, développer l’entente entre les pays, lutter contre le racisme et la discrimination, éradiquer le fanatisme, que d’efforts pour les 365 jours de ta vie!

En 2017 nous fêterons les 600 ans de la naissance de Nicolas de Flue. Un homme de paix, un ferment d’unité dans une Suisse encore divisée. Que l’esprit de cet homme positif te comble, nouvelle année! Qu’il te donne l’énergie pour envisager le meilleur pour l’humanité. Un monde sans guerre, un monde exempté de corruption, un monde pacifié, un monde juste. Un tel monde est possible pour ceux qui y croient. Alors bon vent! Nous voulons y croire, avec toi, fragile 2017. Pour que nos vœux ne restent pas… pieux.

Bernard Litzler | 9.01.2017

Bernard Litzler

Bernard Litzler, directeur de Cath-Info tient une chronique politico-religieuse baptisée: «Rue Brique». Elle devient de plus en plus «Rue Briques» !

Auteur
Dernières publications
"Que ces retours à la foi fassent boule de neige, qu’ils transforment nos regards" (Photo: Flickr/peterhaden/CC BY 2.0)
"Donald Trump est davantage le produit d’une société éclatée que son déclencheur" (Photo: flickr/gageskidmore/CC BY-SA 2.0)