Chantal Reynier

Evangile de dimanche: quand le cœur écoute

Judas vient de sortir. Il a rompu la communion. Il fait nuit. Les disciples se taisent, la tête bouillonnant de questions que l’angoisse et la stupéfaction les empêchent d’exprimer. Jésus est encore avec eux. Avant de se livrer aux hommes qui vont l’éliminer, il se livre aux siens, comme il ne l’a jamais fait. Les paroles qu’il prononce alors constituent un véritable testament à l’adresse de ceux qu’il appelle « mes amis ».

Jusque-là, les disciples ont vécu avec Jésus. Ils l’ont accompagné, Ils ont écouté sa parole. Ils n’ont pas toujours compris. Ils ont même tenté de prendre de la distance, lorsqu’il paraissait trop exigeant. Mais toujours ils sont revenus … car Jésus n’était jamais loin d’eux et les rejoignait au lieu même de leur éloignement. Voilà que cette présence est sur le point de cesser de manière brutale et violente. Pourtant Jésus promet une présence inédite, celle de l’Esprit consolateur dont ils ne saisissent guère la portée.

Même en ces heures les plus sombres, les disciples ne peuvent pas perdre courage. Jésus leur garantit sa présence mais d’une autre manière que celle à laquelle ils sont habitués. L’Esprit Saint comblera le vide laissé par la Passion en redonnant le Christ de l’intérieur. Et c’est à cela que Jésus les prépare. Il leur apprend à discerner la présence autant consolatrice qu’exigeante de l’Esprit. L’Esprit Saint les enseignera, dit-il. Il ne le fera pas comme un professeur pour accroître leur science. Il éclairera de l’intérieur leur conscience afin de façonner leur existence.

«Ainsi le cœur qui écoute le Fils est établi dans l’amour.»

Seul celui qui aime Jésus et accepte d’être décontenancé par lui, peut accueillir le Paraclet. Celui-ci est la Vérité qui vient du Père et qui rappelle tout ce que le Fils, qui vient aussi du Père, nous a dit. De telle sorte que lorsque saint Jean met par écrit la vie de Jésus dans son évangile, c’est l’Esprit qui lui permet de rapporter ce que Jésus lui-même a fait et dit. Ce n’est pas du mot à mot.

L’Esprit, qui a ressuscité Jésus d’entre les morts, le fait surgir dans la matérialité des mots qu’il transfigure. Et quand nous lisons l’Evangile, c’est encore sous la conduite de ce même Esprit que nous recevons les paroles de Jésus et nous nous les approprions personnellement et librement de telle sorte que nous accueillons au plus intime de nous-mêmes la présence de Dieu, Père Fils et Esprit Saint. Et il nous transfigure !

Les disciples ne doivent pas se décourager mais accueillir la paix promise, paix intérieure et fraternelle, que donne le Christ en offrant sa vie. Elle est le gage que le chaos n’aura pas le dernier mot. Les disciples, et nous à leur suite, sommes invités à entrer dans la joie du Christ qui nous met dans la vie du Père comme lui-même s’y trouve. Ainsi le cœur qui écoute le Fils est établi dans l’amour, y demeure, en fait son lieu intime où il reçoit l’Esprit et se laisse façonner par lui.

Chantal Reynier | Vendredi 24 mai 2019


Jn 14, 23-29

 En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Si quelqu’un m’aime,
il gardera ma parole ;
mon Père l’aimera,
nous viendrons vers lui
et, chez lui, nous nous ferons une demeure.
Celui qui ne m’aime pas
ne garde pas mes paroles.
Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi :
elle est du Père, qui m’a envoyé.
Je vous parle ainsi,
tant que je demeure avec vous ;
mais le Défenseur,
l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom,
lui, vous enseignera tout,
et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit.

Je vous laisse la paix,
je vous donne ma paix ;
ce n’est pas à la manière du monde
que je vous la donne.
Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.
Vous avez entendu ce que je vous ai dit :
Je m’en vais,
et je reviens vers vous.
Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie
puisque je pars vers le Père,
car le Père est plus grand que moi.
Je vous ai dit ces choses maintenant,
avant qu’elles n’arrivent ;
ainsi, lorsqu’elles arriveront,
vous croirez. »

Monographie de la Cathédrale de Chartres - Atlas (1867) - Vitrail de la vie de Jésus Christ - Chromo-lithographie. | Wikimedia commons
24 mai 2019 | 17:00
par Chantal Reynier
Partagez!