Le cardinal allemand Reinhard Marx, fin de la messe de conclusion du synode (Photo: flickr/catholicism/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-NC-SA 2.0</a>)
Blog
Le cardinal allemand Reinhard Marx, fin de la messe de conclusion du synode (Photo: flickr/catholicism/CC BY-NC-SA 2.0)

La fin du Synode ?


Rappel des faits:

  • Le Pape François voulait un « Synode de la miséricorde ».
  • Il a consulté toutes les Eglises locales.
  • Il a signé un Motu Proprio simplifiant les procédures en nullité matrimoniale, rappelant l’importance de la conscience des conjoints face à la vérité de leur union échouée. La conscience : mot clé de ce Synode.
  • Il souhaite une décentralisation du pouvoir. Il veut renforcer le rôle des évêques pour respecter les réalités des Eglises particulières.
  • Il décide la création d’un dicastère de la famille.

Nombreux signes d’ouverture, voire de rupture avec une Eglise qui parfois croit tout savoir, croit avoir le monopole de la vérité. Signes d’une volonté d’aller vers les plus démunis, les pauvres en vérité, en recherche de sens, de réconfort, de communion dans la foi en Celui qui est notre destin commun.

Le document est dans les mains du Pape. Il va consulter. Le nouveau dicastère l’aidera. Le Pape n’a pas fini de nous surprendre.

La conscience est le mot clé de ce printemps de l’Eglise. Pas une conscience qui ouvre la voie à la liberté individuelle, à la dictature du subjectivisme. Mais une prise de conscience de la nécessaire communion entre tous les chrétiens qui portent la responsabilité de faire route ensemble, de se porter les uns les autres, de s’aider à vivre l’idéal de la foi, bien modestement.

L’humilité de tous en est la condition première.

Nicolas Betticher | 28.10.2015

Nicolas Betticher

Prêtre en paroisse, Nicolas Betticher est aussi vicaire judiciaire à l'Officialité interdiocésaine suisse. Docteur en théologie et en Droit canonique, il a été vicaire général du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

Auteur
Dernières publications
Le 4 octobre, l'Eglise fête saint François d'Assise (© franciscain.org)
Le Christ en Croix et Notre-Dame des Douleurs. Le centre du triptyque de Baden-Baden par Jean-Pierre Ponnelle. (Photo: Wikimedia Commons/Martinetandre/CC BY-SA 3.0)