Homélie

Homélie du 27 mars 2016 (Jn 20, 1-9)

Père Claude Etienne – Institut La Pelouse, Bex

Cette nuit nous sommes passés de l’heure d’hiver à l’heure d’été, curieuse coïncidence qui tombe sur la Fête de Pâques, fête du grand passage de Jésus à la vie définitive de Dieu.. Nombreux sont les passages d’une vie : passage de l’enfance à l’adolescence, passage d’une classe à l’autre, passage de la vie scolaire à la vie active et j’en passe. Tous marquent un nouveau départ. Jusqu’au passage de cette vie terrestre à la vie éternelle.

Aujourd’hui, nous fêtons le grand passage de Jésus ; c’est son passage à la vie de Dieu ; et c’est dans ce passage qu’il veut nous entraîner. C’est lui le passeur. Cette résurrection de Jésus c’est d’abord une bonne nouvelle qui a bouleversé des foules entières. Chacun demandait : « Que devons-nous faire ? » Et la réponse a été un appel à se convertir et à demander le baptême. C’est ainsi que la résurrection de Jésus a été le point de départ d’un changement radical dans leur vie.

«La résurrection de Jésus point de départ d’un changement radical»

En cette nuit et en ce jour, de nombreux baptêmes sont célébrés dans la plupart des églises du monde entier. Des enfants, des jeunes, des adultes entrent dans la grande famille des chrétiens. Pour eux aussi c’est un passage, un nouveau départ. Tous s’engagent sur la même route que nous ; sur cette route, ce n’est pas toujours facile ; il y a parfois le doute, le découragement ; les multiples activités font qu’on n’a pas toujours le temps de s’arrêter, de prendre du temps pour retrouver le Seigneur.

Tous ces nouveaux baptisés ont besoin de sentir que Jésus ressuscité c’est quelqu’un d’important pour nous, qu’il est vraiment la lumière de notre vie. Pour nous aider à comprendre cela, il y a un symbole fort dans la célébration du baptême. Nous avons devant nous le cierge pascal. Il représente la lumière. Hier soir, au cours de la veillée pascale, cette lumière a été communiquée à toute l’assemblée. Cette lumière nous fait penser à Jésus, à l’espérance qu’il met en nous, à l’amour qu’il a pour nous.

Cette lumière a été transmise les uns aux autres pour former finalement une immense unité. A cause des tempêtes de la vie, la lumière de la foi peut s’éteindre chez certains. Nous avons tous besoin les uns des autres pour avancer à la suite du Christ qui nous appelle et même pour ranimer cette flamme chancelante.

Notre foi en la résurrection nous pousse à vivre en ressuscités. Vivre en ressuscité, c’est aller dire aux autres qu’ils peuvent aussi se relever, qu’ils peuvent eux aussi marcher vers la lumière, qu’ils ont raison eux aussi d’espérer. C’est aller leur dire qu’ils sont enfants de Dieu, qu’ils sont dignes de Dieu et que Dieu les veut près de lui pour toujours.

Ce trésor que nous recevons au jour de notre baptême, nous ne le gardons pas pour nous seuls. Il nous faut le faire grandir. Et le meilleur moyen de faire grandir cette lumière, c’est de la transmettre à d’autres.

«Croire en Dieu qui nous aime passe par des décisions concrète»

La résurrection du Christ nous provoque à un renouveau dans notre vie, un renouveau de la prière, une joie de découvrir et de vivre l’évangile. C’est le bonheur de croire en Dieu qui nous aime. Tout cela passe par des décisions concrètes : sortir du « tombeau » de notre égoïsme pour vivre un amour vrai ; rouler la pierre du découragement qui nous emprisonne et qui nous empêche d’aller de l’avant ; ne pas se laisser emporter par la rancune et la vengeance mais faire triompher le pardon et la bienveillance et la miséricorde. C’est par notre manière de vivre que nous pourrons montrer que le Christ est vivant et qu’il transfigure ceux et celles qui accueillent sa force de Vie.

A cause de Pâques, à cause de la résurrection du Christ, ne gardons pas les yeux rivés sur la terre. Levons-les vers Dieu qui nous attend pour le grand passage de cette vie à celle de Dieu. Par notre baptême et notre foi, nous sommes des « ressuscités »


DIMANCHE DE PÂQUES – LA RÉSURRECTION DU SEIGNEUR

Lectures bibliques : Actes 10, 34a.37-43; Psaume 117;  Colossiens 3, 1-4; Jean 20, 1-9

| © Evangile-et-peinture
27 mars 2016 | 09:09
Partagez!

plus d'articles de la catégorie «Homélie»