Le gouverneur Ponce Pilate a livré Jésus à ses accusateurs | peinture de Duccio di Buoninsegna (1255-1319)
Homélie

Homélie du 21 novembre 2021 (Jn18, 33b-37)


Abbé Joseph Demierre – Église Saint-Joseph, Lausanne

Pour couronner ainsi l’année liturgique, nous avons cette fête du Christ Roi de l’Univers.

« O Christ, Roi de l’Univers, toute la création t’acclame.
Le peuple des baptisés chante et célèbre ta louange !.»

Le Christ Roi : oui, mais quel roi ?

Nous le voyons là, dans l’Évangile de ce jour, défiguré, maltraité, dénigré et ridiculisé, avec une couronne
d’épines. Le grand Dieu Tout-Puissant, livré aux mains des hommes !
« Ecce Homo ! », « Voici l’homme ! », dira Pilate.

J’aurais aimé un dieu assez fort pour que les catastrophes naturelles soient arrêtées par une prière, un dieu assez riche pour que les pauvres soient comblés, un dieu assez beau et attirant pour que son culte soit attirant et remplisse nos églises quasi vides… Et me voici face au silence, voire à l’absence de Dieu…« Je suis en colère contre Dieu, car il m’a complètement abandonnée à mon triste sort » me disait une résidente, encore jeune, dans un EMS de la place, suite à un AVC.

Il faut penser à l’envers de toute logique humaine

Et combien d’entre vous, qui nous écoutez, vivent la même chose !
Alors, comment comprendre cela ?
Quelle est notre conception de Dieu et comment agit-il dans nos vies ?
Quel homme et quel Dieu ?, écrivait l’Abbé Maurice Zundel.
Pour imaginer Roi et Dieu, qui est vaincu, écrasé, supprimé, il faut penser à l’envers de toute logique
humaine.

Jésus révèle l’amour de Dieu pour les petits

Et que nous dit l’Évangile ?

L’Évangile nous dit la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu pour nous, pour les hommes.

Jésus, devant Pilate, défiguré, nous révèle cet amour de Dieu pour les petits, pour les éprouvés, pour les oubliés. Il est allé jusqu’à s’identifié à eux. Et il le précise au procurateur romain : Je ne suis pas venu pour régner avec des myriades d’anges en armes. « Mon Royaume n’est pas de ce monde »

Et il ajoute : « Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. »

Et quelle vérité ?

La vérité sur Dieu, face à nos fausses conceptions, la vérité sur l’homme, sur l’être humain, sa dignité bafouée, son identité de fils et fille de Dieu perdue, sa destinée éternelle mise en échec. Pour lui, la valeur suprême, c’est l’homme, l’homme et la femme créés à son image, et c’est l’humanité, puisqu’il est allé jusqu’à donner sa vie pour lui et pour elle. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. »

Et dans son Royaume, les rois, c’est nous, ce sont les petits, c’est le peuple de Dieu, c’est l’Église, Église souffrante, Église militante. Une Église humble, servante et pauvre. C’est le cas, ces temps : une Église toujours appelée à se convertir, en écho à la Parole de Dieu qui nous redit la vérité sur Dieu, sur l’homme, sur le monde où nous vivons.

C’est avec nous que le Christ veut bâtir son Royaume de paix, de justice, d’amour


On reproche souvent à Dieu de ne rien faire… Et pourtant, il agit sans cesse dans nos vies, de multiples manières, mais pas comme on se l’imagine. Sa passion, c’est l’être humain. Et il compte sur nous pour faire advenir son Royaume. Nous sommes les artisans de ce Royaume, avec la force de l’Esprit Saint qui nous est donnée. C’est avec nous, malades ou prisonniers ou retraités, ou parents, grands-parents, prêtres, religieuses, infirmières, ouvriers, employées, spécialistes, scientifiques… que le Christ veut bâtir son Royaume de paix, de justice et d’amour, dans un esprit de solidarité, de partage et de fraternité.

Avec cette fête du Christ Roi qui couronne toute une année, rendons grâce à Dieu pour tout ce qu’il a fait pour nous durant ce temps, et qu’Il continue à faire. Et faisons-le avec Lui.
«Christ, notre Roi, toute ta vie, tu l’as donnée pour faire naître le Royaume de Dieu, le monde que Dieu désire. Nous te prions pour tous ceux et celles qui travaillent à faire advenir ton règne d’amour et de paix, dans nos familles, nos quartiers et de par le monde, et pour nos communautés qui essaient de vivre aujourd’hui ton règne de fraternité et d’unité.»

Amen !

Solennité du Christ Roi de l’Univers
Lectures bibliques : Daniel 7, 13-14; Psaume 92, 1abc, 1d-2, 5; Apocalypse 1, 5-8; Jean18, 33b-37

Le gouverneur Ponce Pilate a livré Jésus à ses accusateurs | peinture de Duccio di Buoninsegna (1255-1319)
21 novembre 2021 | 09:32
Partagez!

plus d'articles de la catégorie «Homélie»