Homélie

Homélie du 9 juin 2019 – Pentecôte (Jn 14, 15-16.23b-26)

Abbé Bernard Sonney – Église Notre-Dame, Vevey

Qui a eu l’idée d’appeler notre fête ” Pentecôte ” ? Déplacez-vous dans le temps, en 270 avant la naissance du Christ, allez en Égypte, à Alexandrie ! Des Juifs de la diaspora prennent une initiative révolutionnaire. Ils traduisent la Bible de l’hébreu en grec. Dans la foulée, la fête de ” Shavouôte ” est baptisée – en grec – ” Pentecostes «. Shavouôte est la fête des Semaines. Multipliez les sept jours d’une semaine par sept, vous obtenez 49. ” Pentecostes «, le cinquantième jour, clôture les festivités.

Irruption de l’Esprit Saint

L’audacieuse traduction de la langue sacrée de la Bible en une langue accessible à tous signale l’intervention de l’Esprit Saint. Les irruptions de l’Esprit Saint visent toutes à améliorer la qualité de la communication et, par ce biais, à développer l’authenticité de la communion.

Ainsi les compagnons de Jésus ressuscité communiquent à tous une heureuse nouvelle et chacun l’accueille dans la joie. L’événement manifeste tout à la fois l’énergie infinie de l’Esprit Saint et la subtilité de sa sensibilité. Avec respect, avec tact et dans l’Esprit Saint, la parole des disciples rejoint chacun dans sa propre langue. Entendez : dans ses racines, dans sa culture, dans son cadre de vie… Personne n’est agressé par un prosélytisme forcené. Tous s’émerveillent d’entendre une parole qui les soude alors qu’ils sont d’horizons différents.

La force du témoignage

Qui sont les orateurs ? De simples Galiléens disciples de Jésus. Rien ne les distingue des autres. Rien, hormis une expérience qui fait la force de leur témoignage. En trois jours, ils ont exploré l’enfer et le paradis. Et cinquante jours plus tard, ils n’en sont pas tout à fait remis.

L’Esprit Saint les rejoint dans cette inconfortable parenthèse sise entre le temps de Jésus et un avenir encore verrouillé. Vous connaissez les faits. Ce récit de Pentecôte vibre encore de la surprise de tous et de l’émotion de chacun, de la soudaine assurance des disciples et de l’oreille attentive des foules.

L’aptitude à mieux communiquer

Et nous, ce cinquantième jour après Pâques, de quelle humeur sommes-nous ? Heureux d’entamer une nouvelle journée ? Ou oppressés déjà au réveil ? Quelles que soient nos dispositions, l’Esprit Saint en connaît le secret.

Et le voici à l’œuvre qui stimule en chacun de nous l’aptitude à mieux communiquer afin d’être tous plus proches les uns les autres. En deux mots, tout est dit mais seul l’Esprit Saint nous habilite à donner aux mots la consistance de la réalité. Amen.


Fête de la PENTECÔTE
Lectures bibliques : Actes 2, 1-11; Psaume 103, 1ab.24ac, 29bc-30, 31.34; Romains 8, 8-17; Jean 14, 15-16.23b-26

 


 

L’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout/Photo:evangile-et-peinture.org
9 juin 2019 | 17:30
par Sr Marie-Estelle
Partagez!