Une ordination sacerdotale chez les frères de Saint-Jean | capture d'écran Youtube
International
Une ordination sacerdotale chez les frères de Saint-Jean | capture d'écran Youtube

126 nouveaux prêtres ordonnés en France en 2019

26.06.2019 par Jacques Berset, cath.ch

126 nouveaux prêtres sont ordonnés en France en 2019, annonce la Conférence des évêques de France (CEF). Le 29 juin, l’Eglise catholique fête Saint Pierre et Saint Paul. C’est aux alentours de cette date que la majorité des ordinations de nouveaux prêtres sont célébrées.

Evénement important pour la vie de l’Eglise locale, la célébration d’une ordination presbytérale (ou ordination sacerdotale) a lieu de préférence le dimanche et à la cathédrale, en présence du plus grand nombre, note la CEF. L’ordination presbytérale est la célébration au cours de laquelle le prêtre reçoit de l’évêque le “2ème degré du sacrement de l’ordre”, après le diaconat.

30 prêtres religieux, 18 d’une communauté

Par l’ordination, le nouveau prêtre reçoit le caractère sacerdotal “qui le configure au Christ Prêtre pour le rendre capable d’agir en la personne du Christ Tête” (Presbyterorum ordinis, n.2). Il s’agit d’une marque ineffaçable, au même titre que le baptême. Appelés à servir le peuple de Dieu, les prêtres constituent un seul “presbyterium”: la communauté des prêtres d’un diocèse unis à leur évêque.

Pour l’année 2019, outre 30 prêtres religieux (*), 96 autres prêtres seront ordonnés, dont 78 diocésains et 18 issus d’une communauté non religieuse et au service des diocèses (**). C’est la Province ecclésiastique de Paris (avec des nouveaux prêtres issus des diocèses de Créteil, de Meaux, de Nanterre, de Paris et de Versailles) qui en compte le plus, soit 21 nouveaux prêtres diocésains. Les autres Province ecclésiastiques en comptent entre 1 et 8.

(*) 30 prêtres religieux, dont 4 de la Communauté des Frères de Saint-Jean, 4 de l’Ordre des Frères Prêcheurs (Province de Toulouse), 5 de la Compagnie de Jésus (Jésuites), 1 de la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritains), 1 de la Congrégation des Augustins de l’Assomption (Assomptionnistes), 2 de l’Ordre des Prémontrés, 1 de la Congrégation des Fils de la Charité, 1 de la Communauté du Chemin Neuf, 1 de la Fraternité Saint Vincent Ferrier, 1 de l’Institut œuvre Jean-Joseph Allemand, 1 de la Congrégation des Missionnaires de Saint-Charles Borromée (Scalabriniens), 1 de l’Ordre des Carmes Déchaux (Province de Paris), 2 de l’Ordre des Carmes Déchaux (Province d’Avignon – Aquitaine), 1 de la Congrégation des chanoines réguliers du Latran, 1 des Fraternités monastiques de Jérusalem, 1 de la Congrégation des Missionnaires Fils du Cœur Immaculé de Marie (Missionnaires Clarétains), 1 de l’Ordre de Saint-Benoît (Bénédictins de Solesmes), 1 de la Famille missionnaire Notre-Dame.

(**) 18 prêtres au service d’un diocèse issus d’une communauté, dont 9 de la Communauté Saint–Martin, 3 du Chemin néocatéchuménal, 3 de la Communauté de l’Emmanuel, 1 de l’Oratoire de Saint Philippe de Néri, 1 de la Société des Prêtres de Saint-Jacques, 1 de la Congrégation de la Mission (Lazaristes).  (cath.ch/cef/be)

 


Mgr Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, président de la Conférence des évêques de France | © I.Media

Mgr de Moulins-Beaufort aimerait voir le pape François en France

Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne et Narbonne, met en garde contre les dérives sectaires | www.aude.catholique.fr

France: mise en garde contre les dérives sectaires dans des communautés catholiques

Actualités ›