Canada Dialogue Juifs-Catholiques Mgr John A. Boissonneau et le rabbin Baruch Frydman-Kohl (Photo:   www.cccb.ca)
International
Canada Dialogue Juifs-Catholiques Mgr John A. Boissonneau et le rabbin Baruch Frydman-Kohl (Photo: www.cccb.ca)

Canada: Premier dialogue bilatéral national entre catholiques et juifs

07.12.2015 par Jacques Berset

La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) et le Caucus rabbinique du Canada (CRC), qui représente les synagogues de toutes les formes de pratique religieuse judaïque, ont lancé le premier dialogue bilatéral national entre catholiques et juifs au Canada.

Le Caucus rabbinique du Canada, affilié au Centre pour Israël et les affaires juives (CIAJ), et l’assemblée nationale des évêques du Canada ont lancé cette initiative dans le cadre d’une célébration commune du 50e anniversaire de “Nostra Aetate”. Cette déclaration publiée par le Concile Vatican II a rejeté l’antisémitisme et a souligné l’importance des racines juives du christianisme.

Plus de dénigrement des juifs dans l’enseignement catholique

La première séance de dialogue a réuni une délégation de six personnes de chaque communauté croyante, chacune composée de membres du clergé et d’érudits. A cette occasion, le rabbin Baruch Frydman-Kohl, coprésident du CRC, a déclaré que “les juifs doivent reconnaître que le catholicisme d’aujourd’hui a été profondément affecté par Vatican II et que la diabolisation et le dénigrement traditionnel des juifs ont été éliminés de l’enseignement catholique”.

“Les catholiques doivent comprendre que les juifs et le judaïsme contemporains ne peuvent être compris qu’à travers la double expérience des horreurs de l’Holocauste et de l’existence créatrice de l’Etat d’Israël. Bien que des différences entre nos deux communautés de croyants persistent, nous sommes passés des débats au dialogue, de la persécution au partenariat et de la confrontation à la collaboration”, a-t-il encore relevé.

Les thèmes traités ont ainsi souligné le rôle important de la déclaration conciliaire “Nostra Aetate” dans la transformation des perceptions catholiques envers la communauté juive.

L’antisémitisme est incompatible avec l’Evangile d’amour

Mgr John A. Boissonneau, évêque auxiliaire à Toronto et coprésident du dialogue pour la CECC, a expliqué que “Nostra Aetate” a été “l’un des dons les plus précieux du Concile”, mettant sur une nouvelle voie les relations entre catholiques et juifs. “Nostra Aetate” a donné aux catholiques un enseignement normatif qui a confirmé le lien spirituel entre les juifs et les chrétiens et a affirmé avec énergie et sans ambigüité que l’antisémitisme est incompatible avec l’Evangile d’amour et “contraire à l’esprit du Christ”.

Par suite du nouveau dialogue, la CECC et le CRC ont publié une déclaration commune qui les engage à poursuivre les discussions et la collaboration dans des activités diverses. En plus de resserrer les liens entre leurs communautés juives et catholiques et de les instruire de la nature changée de la relation entre l’Eglise catholique et le peuple juif, les deux organismes ont convenu de travailler ensemble aux questions d’intérêt public touchant le bien commun. Comme exemples de telles questions, la déclaration mentionne la justice sociale et la liberté religieuse, ainsi que le besoin de “s’opposer à l’antisémitisme et à toute forme de haine”. (cath.ch-apic/be)


Le pape François en visite pastorale à Milan le 25 mars 2017 (Photo: Capture d'écran CTV)

Le pape invite les jeunes Canadiens à se laisser toucher par le Christ

A l'instar de certains milieux, les évêques américains veulent combattre la pornographie (Photo: Matt Niemi/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Pédopornographie: le Canada n’a pas demandé l’extradition d’un diplomate du Vatican

Actualités ›