Vatican

Pape François: les chrétiens doivent être unis face aux «pandémies»

Les chrétiens de différentes confessions doivent s’unir pour faire face ensemble aux pandémies qui sévissent dans le monde: celle de la faim, de la guerre, ou encore du mépris de la vie, a souhaité le pape François dans une vidéo adressée aux membres de Thy Kingdom Come. Ce mouvement de prière a été initié en 2016 par l’archevêque de Canterbury, Justin Welby, primat de la Communion anglicane.

Il y a une façon spécifiquement chrétienne de réagir face aux bouleversements provoqués par la pandémie de coronavirus, le pontife le répète une nouvelle fois dans ce message vidéo, rendu public le 31 mai 2020.  

A la Pentecôte, Dieu a «infecté le monde de vie», a commenté le pontife dans cette allocution. Cette contagion «contraste avec la contagion de mort qui hante la Terre depuis plusieurs mois». Chacun doit demander à Dieu de venir en lui pour transformer son cœur et devenir meilleur.

Pour faire face au virus comme aux diverses pandémies qui sévissent dans le monde, celle de la faim, des guerres, ou encore du mépris de la vie, les chrétiens doivent s’unir, a demandé le pape François. Car ce n’est qu’en marchant ensemble qu’ils «iront loin». L’humanité ne peut être unie si les chrétiens ne le sont pas. «Prions les uns pour les autres», a donc exhorté le pontife.

Se faire interprète de l’Esprit saint

Aujourd’hui, il existe une famine de l’Espérance, a relevé le chef de l’Eglise catholique. C’est pourquoi, il a invité chaque chrétien, quelle que soit son Eglise d’appartenance, à se faire l’interprète de la consolation de l’Esprit saint. Ensemble, les chrétiens doivent être des »témoins de la miséricorde» pour l’humanité.

Chacun doit se mettre à l’école du «consolateur» qu’est l’Esprit. Cela suppose aussi pour les fidèles d’investir le domaine de la santé, du travail, et de s’engager dans l’élimination des inégalités et des pauvretés, a-t-il soutenu. Il faut recommencer à «marcher vers Dieu et vers le prochain: non pas séparés ou anesthésiés face au cri des oubliés et de la planète blessée», mais unis.  (cath.ch/imedia/cg/be)

31 mai 2020 | 15:00
par I.MEDIA
Partagez!