A l′ONU, le Saint-Siège dénonce la colonisation idéologique des pays développés

12.10.2018 par I.MEDIA

Mgr Bernardito Auza, observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations unies à New York, lors de la 73e session de l’Assemblée générale, a mis en garde contre une ″vision individualiste″ menaçant l’identité des nations, a rapporté le portail italien de Vatican News le 11 octobre 2018.

Il existe une tentation des pays développés d’imposer des modèles et des styles de vie fondés sur une ″vision individualiste″ de la personne humaine, a déploré Mgr Auza. Cette tendance selon lui menace l’identité des peuples. Le développement de chaque personne en effet ne peut dépendre seulement de la croissance économique et matérielle.

Le Saint-Siège, a affirmé le nonce, veut ainsi s′ériger en rempart contre cette “colonisation idéologique” des “systèmes” politiques, économiques ou financiers. Pour être ″authentique″, a-t-il considéré, le développement humain intégral doit plutôt reposer sur la “dignité” de chaque personne et “l’identité” de toute nation.

Le pape François a attiré plusieurs fois l′attention sur ce même “risque”, a rappelé l’archevêque philippin, notamment le 8 janvier dernier, dans son discours aux ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège. Le pontife avait alors pointé le paradoxe consistant à instaurer des formes modernes de colonisation idéologique “au nom” des droits humains. Cette vision matérialiste rend tout égal sans ″tolérer les différences″, avait &ea cute;galement dénoncé le pape lors d’une messe à Sainte-Marthe. (cath.ch/imedia/pad/pp)


Barbara Jatta, directrice des Musées du Vatican | © Vatican Media

Pour la première fois, le Saint-Siège envoie une femme pour le représenter à l'ONU     

Les comptes du Saint-Siège sont désormais sous haute surveillance (Photo:Images Money/Flickr/CC BY 2.0)

Le réviseur général du Vatican élevé au rang "d'autorité anticorruption"

Actualités ›