Diverses initiatives ont vu le jour en Suisse romande pour donner aux catholiques l'occasion de s'exprimer | © Pixabay
Suisse
Diverses initiatives ont vu le jour en Suisse romande pour donner aux catholiques l'occasion de s'exprimer | © Pixabay

Abus sexuels dans l'Eglise: les fidèles entrent dans le débat

07.05.2019 par Maurice Page

A la suite de la crise des abus sexuels dans l’Eglise et de l’appel du pape François aux fidèles, diverses initiatives ont vu le jour en Suisse romande pour libérer la parole et donner aux catholiques l’occasion de s’exprimer.

Face à la gravité de la crise, divers responsables d’Eglise à divers niveaux ont pris l’initiative de débats publics ou de conférences sur le sujet. Il s’agit d’abord d’apporter quelques clés d’analyse et de réflexion face à ces révélations qui ont ébranlé nombre de catholiques. Il s’agit ensuite de rechercher ensemble les pistes et les issues possibles pour sortir de la crise.

Sous le titre “Paroles sans tabous en Eglise”, le Centre Ste Ursule, de Fribourg, réunira ainsi le 10 mai à 19h, le dominicain Philippe Lefebvre, l’abbé Joël Pralong, supérieur du séminaire de Sion, à Givisiez, et Claire Jonard, coordinatrice du Centre romand des Vocations. La modération du débat sera assurée par Pierre Pistoletti, rédacteur en chef de cath.ch.

La nécessité d’espaces de vérité’

Le Conseil pastoral de Notre-Dame de Lausanne invite à un temps de partage et de réflexion le mardi 21 mai, à 19h30, à la Salle Notre-Dame. La soirée sera animée par le Service de formation des adultes (SEFA).

L’Unité pastorale Notre-Dame de compassion, à Bulle, organise une soirée ‘espace de vérité’ le 22 mai, à 20h, à la salle paroissiale de Riaz. Elle y a convié Valerio Maj, victime d’abus sexuels d’un prêtre et Sœur Adrienne Barras, responsable de formation à la vie religieuse.

La parole doit circuler

La paroisse catholique de Vevey a déjà vécu en mars une expérience de ce type. Un des souhaits exprimés était “que des groupes de discussion se mettent en place dans toutes les paroisses pour que nous puissions poser nos questions et faire entendre notre voix. La parole doit circuler, elle libère”.

Les paroisses ou groupements qui organisent ce type de rencontres peuvent en informer cath.ch qui en fera volontiers écho, dans la mesure de ses possibilités. (cath.ch(com/mp)


Mgr Stanislaw Gadecki s'est excusé au nom des évêques polonais (capture d'écran YouTube)

Les évêques polonais admettent des négligences face aux abus

La théologienne allemande Doris Wagner a été membre de "Das Werk" | capture d'écran youtube

Le Vatican rend un non-lieu contre un prêtre accusé de harcèlement sexuel

Actualités ›