International

Angleterre: L'évêque de Lincoln suspendu pour non-dénonciation d'abus

Pour la première fois, un évêque de l’Église anglicane d’Angleterre a été suspendu de ses fonctions pour avoir manqué à son devoir de protection des enfants et des personnes vulnérables. Mgr Christopher Lowson, évêque de Lincoln, a été suspendu de sa charge le 16 mai 2019 par Mgr Justin Welby, archevêque de Canterbury, suite à des informations fournies par la police.

Dans une déclaration, rapportée par la presse britannique, Justin Welby a précisé qu’il n’existait aucune allégation selon laquelle Mgr Christopher Lowson aurait commis lui-même des abus sur un enfant ou un adulte vulnérable. Mais il aurait omis de signaler des faits dont il avait connaissance. Il faut noter que la suspension est un acte conservatoire et que rien d’autre ne peut être dit à ce stade de l’enquête, a-t-il relevé.

Tout en se disant déconcerté, Mgr Lowson a affirmé qu’il collaborerait pleinement dans cette affaire. Dans l’intérêt du diocèse et de l’Église en général, il a souhaité que l’enquête soit menée le plus rapidement possible.

Mauvais traitements dans un centre d’éducation

La police du Lincolnshire mène une enquête sous le nom de code Operation Redstone. Trois hommes ont été reconnus coupables de mauvais traitements sur des mineurs dans un centre d’éducation. Le mois dernier, l’Eglise avait informé qu’elle enquêtait sur une affaire ancienne d’abus signalée dans le diocèse de Lincoln. Elle avait qualifié les faits de très graves et indiqué avoir transmis ces informations à la police.

A fin avril, la BBC a rapporté que le diocèse n’avait pas agi correctement à propos d’allégations d’abus passés, certains impliquant des enfants. Une liste de 53 membres du clergé et du personnel avait déjà été transmise à la police en 2015.

En 2018, Mgr Justin Welby avait dit sa consternation et sa honte face aux abus sexuels et aux échecs de l’Église pour les combattre. Il y a eu «une volonté extraordinaire et atroce de fermer les yeux sur ces choses terribles», avait-il reconnu. Il avait également promis de changer les choses le plus vite possible. (cath.ch/ag/mp)

Les abus sexuels marquent les personnes à vie (Photo d'illustration:wan mohd/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)
17 mai 2019 | 17:01
par Maurice Page
Partagez!