Luanda, capitale de l'Angola (Photo: Flickr/David Stanley/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY 2.0</a>)
International
Luanda, capitale de l'Angola (Photo: Flickr/David Stanley/CC BY 2.0)

Angola: les catholiques plaident pour une culture de dialogue dans les familles

14.09.2018 par Ibrahima Cissé, correspondant de cath.ch en Afrique

Des familles catholiques angolaises, participant à la semaine diocésaine de la pastorale familiale organisée par le diocèse d’Uije, à quelque 350 km au nord de  Luanda, la capitale de l’Angola, plaident pour une culture de dialogue dans les familles.

Près de 200 familles catholiques d’Uije ont abordé, durant trois jours, des aspects liés à la famille et la prolifération des sectes religieuses, à la fidélité conjugale et familiale, à l’éducation des enfants et à l’utilisation des moyens de communication sociale.

Mise en garde contre les sectes

Les assises ont eu lieu dans le cadre de la semaine diocésaine de la pastorale de la famille, autour du thème: “Famille, lieu de paix, de réconciliation et d’édification mutuelle”, rapporte  l’Agence de presse angolaise ANGOP.

Pour les participants, la nécessité de la culture de dialogue s’explique par le fait que “la famille est une école domestique”, et joue un rôle important dans la régulation de la société. “Les  chrétiens catholiques doivent s’engager aux sacrements, être dans un état de pureté, pour éliminer le mal”, ont-ils encore estimé.

De fausses doctrines

Evoquant la vie de l’Eglise, ils ont préconisé l’extension des chapelles et centres d’évangélisation dans les banlieues du diocèse, afin de faire face à la poussée des sectes religieuses “qui véhiculent de fausses doctrines”. Ils ont rappelé, à ce propos, que les nouvelles sectes chrétiennes naissent dans un environnement de crises économique, culturelle, éducative et sociale ou doctrinale. Leurs promoteurs profitent de “la faiblesse des moins instruits en matière de foi”.

A la clôture de la semaine, l’évêque d’Uije, Mgr Emilio Sumbelelo, a réaffirmé l’importance qu’il convient d’accorder aux personnes âgées,  parce qu’elles transmettent des valeurs aux nouvelles générations. (cath.ch/ibc/angop/be)


João Lourenço est président de la République d'Angola depuis 2017 | dr

Angola: nouvelle loi sur les libertés religieuses contre la prolifération des sectes

Le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples (Photo: Radio Vatican)

Angola: Le cardinal Filoni dénonce la logique du provisoire

Actualités ›