CICAD Manifestation le 14 janvier 2016  contre la venue de Dieudonné à Nyon (Photo:  CICAD)
Suisse
CICAD Manifestation le 14 janvier 2016 contre la venue de Dieudonné à Nyon (Photo: CICAD)

Baisse des actes antisémites en Suisse romande en 2015 par rapport à 2014

10.03.2016 par Jacques Berset

Alors qu’elle s’inquiétait vivement de la recrudescence des actes antisémites en Romandie lors de son rapport “sur la situation de l’antisémitisme en Suisse romande” en 2014, la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD) constate un recul des actes antisémites dans son rapport sur l’année 2015. L’antisémitisme reste cependant toujours présent.

La CICAD note qu’avec 164 actes antisémites recensés, 2015 voit ce type d’actes baisser de façon significative par rapport à 2014, année où l’organisation basée à Genève en enregistrait  271. Elle note une  baisse  du  nombre  de  commentaires antisémites publiés sur les plateformes médias, grâce notamment à une plus  grande  rigueur  des  rédactions  dans  le  contrôle  des  messages  postés.

Rester vigilants

Malgré cette “embellie”, la CICAD écrit dans un communiqué que 2015 est “une des années qui comptabilise le nombre le plus élevé d’actes antisémites depuis 2003”. La CICAD recense les actes antisémites commis en Suisse romande tout au long de l’année, en demandant aux victimes ou aux témoins de remplir un formulaire sur son site internet.

Pour la douzième année consécutive, la CICAD publie son rapport annuel sur la situation de l’antisémitisme en Suisse romande. En 2015, la majorité des cas sérieux recensés concerne de violentes insultes antisémites dans des lieux publics, écrit la CICAD dans un communiqué publié le 10 mars 2016. La CICAD note que les auteurs de ces actes sont majoritairement âgés de moins de 20 ans. Elle relève aussi une légère amélioration dans le filtrage des messages publiés sur les plateformes médias, bien que le nombre de propos haineux diffusés reste important (88 actes).

Les réseaux sociaux dans le collimateur

Plus inquiétant, les réseaux sociaux sont malheureusement trop souvent utilisés comme lieux de refuge pour nombre d’activistes racistes et antisémites (25 actes). “Derrière un pseudo anonymat, les auteurs individuels ou collectifs ont plutôt orienté leurs diatribes autour des thématiques négationnistes, le mythe du complot juif ou la culpabilité générale des juifs pour le conflit au Proche-Orient”.

La CICAD relève que lutter contre l’antisémitisme nécessite “de l’engagement et de la détermination”. Outre la nécessité de programmes dans les domaines de l’éducation et de la formation, l’organisation souligne que les medias sont tout aussi concernés. “Ils doivent assumer les responsabilités éthique et juridique qui leur incombent face aux contenus publiés sur les sites et les blogs qu’ils hébergent”. L’organisation relève que, pour l’année 2015, “le nombre de messages haineux le plus élevé est issus du site du ‘Matin’ (47 cas)”.

Il y a des limites à la liberté d’expression

Pour l’organisation, la liberté d’expression n’autorise pas les opinions et amalgames antisémites. “Les  rédactions  romandes  ont,  semble-t-il,  bien  compris  le  problème  que  pose la diffusion de propos antisémites via les commentaires de lecteurs et ont pris un certain nombre de mesures afin d’y remédier. Nous saluons cette initiative. Néanmoins, trop de commentaires antisémites continuent de passer ‘entre les mailles du filet’ de la modération”, regrette la CICAD.

Elle relève encore, en référence “aux terribles attentats qui ont endeuillé les communautés juives dans le monde”, notamment à Paris et à Copenhague, qu’il appartient aux autorités municipales, cantonales et fédérales de soutenir les projets visant au renforcement de la sécurité de la communauté juive. Elle est “une des cibles des réseaux terroristes, comme l’a souligné le Service de Renseignement de la Confédération à diverses reprises”.

Sur son site internet, la CICAD précise qu’elle est une association qui a “pour but et mission de lutter contre toutes les formes d’antisémitisme; de veiller à l’application de la législation suisse contre le racisme; de préserver la mémoire de la Shoah et de défendre l’image d’Israël lorsqu’elle est diffamée”. (cath.ch-apic/com/be)


Apocalypses, les prochains rendez-vous cinéma de l'ECR, du 2 au 6 mai 2018 | DR

Genève: L'apocalypse au cœur des prochains rendez-vous cinéma de l'ECR

40'000 jeunes de toute l'Europe avaient envahi Palexpo pour le passage du nouvel an 2007-2008 (Photo: Wiesia Klemens / facebook.com/taize)

Le pape François célébrera la messe à Palexpo

Actualités ›