Mattel a présenté lundi sa première Barbie voilée (DR)
International
Mattel a présenté lundi sa première Barbie voilée (DR)

Barbie voilée: les réactions s'enchaînent

15.11.2017 par Pierre Pistoletti

Les réactions s’enchaînent après la présentation, lundi, de la première poupée Barbie voilée. Certains y voient un geste audacieux qui permettra à tous les enfants de se sentir représentés. D’autres accusent le fabricant de jouets de participer à la régression du droit des femmes.

“Je suis fière de savoir que les petites filles du monde entier peuvent maintenant jouer avec une Barbie qui choisit de porter le hijab!, a déclaré sur son compte Twitter Ibtihaj Muhammad, l’escrimeuse américaine de 31 ans qui arbore la poupée à son effigie. C’est un rêve d’enfance devenu réalité!”

Révolutionnaire

En proposant cette nouvelle Barbie, Mattel entend soutenir la sportive dans son combat contre l’intolérance. Une lutte de la première heure: “Ma mère m’achetait toujours des poupées de couleur, afin que je puisse me reconnaître en elles, a affirmé le 13 novembre 2017 Ibtihaj Muhammad, à l’occasion de la présentation de sa Barbie. C’est révolutionnaire de faire en sorte que tous les enfants — peu importe la couleur de la peau, le sexe, l’appartenance ethnique, les croyances religieuses — se sentent inclus”.

Régression

De l’autre côté du spectre, la députée européenne LR Nadine Morano fustige la commercialisation de cette nouvelle Barbie. “Le voile, c’est le seul symbole religieux de soumission de la femme qui existe, a-t-elle affirmé sur la chaîne d’informations française LCI, le 15 novembre 2017. Une kippa, une croix, une main de Fatima, ce n’est pas de la soumission. (…) Un voile, c’est pour dissimuler les cheveux de la femme pour qu’elle ne puisse pas séduire”. “Quand vous regardez le monde musulman dans les années 70 les femmes étaient habillées totalement à l’européenne, a-t-elle ajouté, et quand vous regardez les images de ce que sont devenues les femmes dans le monde musulman… Cette régression me choque, et elles ont besoin de notre soutien et je les soutiens. Mais dommage que Mattel, et d’autres, s’inscrivent dans cette régression.”

“Femmes héros”

Cette Barbie s’inscrit dans une nouvelle série de six poupée intitulée Sheroes – la contraction de “She” et de “Heroes”. Il s’agit de modèles réduits de vraies personnalités féminines issues de la société civile américaine. Toutes, selon Mattel, “représentent les femmes héros qui inspirent les filles en brisant les barrières et repoussant les limites pour les femmes partout dans le monde”.

Mattel pousse le détail jusqu’aux mensurations de cette nouvelle série de Barbie, désormais plus réalistes. Hijab ou pas, les enfants pourront pour la première fois réellement envisager d’imiter la silhouette de ces petites poupées. Une étude prouvait en 2013 qu’à taille réelle, une Barbie standard serait en bien mauvaise santé – son tour de taille ne lui permettant pas de loger tous ses organes. (cath.ch/pp)


Gehrard Pfister a accepté les propositions du document "Valeurs et Etat de droit" | © zVg

L'"islam politique" dans le viseur du PDC

Les pays du continent Africain, ici en Algérie en 2016, ont fêté l'anniversaire de la naissance du prophète Mahomet. | © Wikimedia/CC BY-SA 4.0

Afrique: les musulmans célèbrent la naissance de Mahomet

Actualités ›