Cardinal Sarah: «Benoît XVI savait pour notre projet de livre»

Citant une «source très proche» de Benoît XVI, des journalistes espagnols ont accusé, dans la soirée du 13 janvier 2020, le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, ne pas avoir réellement collaboré avec Benoît XVI et de lui avoir caché ses véritables motivations, à savoir la rédaction du livre Des Profondeurs de nos cœurs à ›quatre mains’.

Le cardinal guinéen, dans un communiqué publié sur Twitter le 14 janvier, répond à ces «attaques» affirmant avoir proposé au pape émérite dès le 12 octobre la rédaction d’un livre intégrant leurs textes respectifs et avoir échangé avec lui, en connaissance de cause, jusqu’à sa publication.

Le 12 octobre, pendant le synode sur l’Amazonie, recevant une longue contribution du pape Benoît XVI sur le célibat sacerdotal, le cardinal Sarah affirme dans son communiqué avoir «considéré qu’il ne serait pas possible de la proposer à un journal (…) J’ai donc immédiatement proposé au pape émérite la parution d’un livre (…) intégrant son texte au mien».

Le 3 décembre, poursuit le haut prélat, «je me suis rendu au monastère Mater Ecclesiae pour remercier le pape émérite (…) je lui ai expliqué que notre livre serait imprimé pendant les vacances de Noël, qu’il paraîtrait le 15 janvier». «J’affirme solennellement que Benoît XVI savait que notre projet prendrait la forme d’un livre», a encore écrit sur son compte Twitter le cardinal dans la matinée du 14 janvier, peu avant son communiqué.

Le haut prélat a ainsi répondu aux accusations de journalistes de l’édition espagnole d’ABC et de la radio COPE citant, le 13 janvier, une «source très proche» de Benoît XVI affirmant que Benoît XVI «n’a pas écrit le livre à quatre mains avec le cardinal Sarah et qu’il n’a pas donné son autorisation» pour que sa contribution soit publiée.

Benoît XVI : «le texte peut être publié dans la forme prévue»

Le cardinal a réagi aussitôt en publiant sur son compte Twitter trois lettres de sa correspondance avec Benoît XVI comme «premières preuves de leur proche collaboration».

Le 20 septembre, Benoît XVI, écrit alors: «J’avais déjà, avant votre lettre, commencé à écrire quelques réflexions sur le sacerdoce, mais en écrivant j’ai senti toujours un peu plus que mes forces ne me permettaient plus la rédaction d’un texte théologique. Puis est arrivée la lettre avec la demande inattendue d’un texte justement sur le sacerdoce avec une attention particulière sur le célibat. Ainsi j’ai repris mon travail et je vous transmettrai le texte».

«De tout mon cœur, je souhaite dire merci pour texte joint à ma contribution et pour toute l’élaboration que vous avez faite, poursuit le pape émérite le 25 novembre, de mon côté le texte peut être publié dans la forme prévue par vous-même».

«La polémique qui vise depuis plusieurs heures à me salir en insinuant que Benoît XVI n’était pas informé du livre Des profondeurs de nos cœurs est profondément abjecte, conclut le préfet de la Congrégation du culte divin. Je pardonne sincèrement à tous ceux qui me calomnient ou qui veulent m’opposer au pape François. Mon attachement à Benoît XVI reste intact et mon obéissance au pape François absolue». (cath.ch/imedia/ah/gr)

.

Le cardinal Robert Sarah est préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements | © michael_swan/Flickr/CC BY-ND 2.0
14 janvier 2020 | 14:13
par I.MEDIA
Partagez!