Suisse

Bienne: Journée sportive pour soutenir la traduction de la Bible

La Bible dans son intégralité peut maintenant être lue dans 692 langues, soit 18 langues de plus qu’un an auparavant, communique la Société biblique suisse (SBS). Pour soutenir le travail de traduction et de diffusion de la Bible, la SBS organise le samedi 12 octobre 2019, au bord du lac de Bienne, l’événement bike+hike4bibles.

Cette année encore, la Société biblique suisse organise une journée de sponsoring sportif en faveur de la Bible. Elle le fait en compagnie de Wycliffe Suisse, une association membre du Réseau Evangélique Suisse (RES) et de l’Alliance Wycliffe Mondiale. Cette dernière est une communauté de plus de 100 organisations et réseaux encourageant et facilitant la traduction de la Bible.

«Se bouger en faveur de la Bible»

«En venant à Bienne samedi, vous contribuerez à rendre la Bible accessible à un demi-million de personnes au Tchad», écrit la Société biblique suisse dans un communiqué publié le 9 octobre 2019.

Cet événement sportif permet aux cyclistes (sur 30, 45, voire 80 km) et aux marcheurs (sur 5 ou 10 km) de «se bouger en faveur de la Bible». Après leurs efforts, les sportifs – et leurs sponsors – pourront prendre une collation dans la maison de paroisse Saint-Paul à Bienne.

La SBS soutient le travail de l’Alliance biblique universelle ABU, l’organisation regroupant 148 sociétés bibliques nationales actives dans plus de 200 pays et territoires. L’ABU souligne, dans son Rapport 2018 sur l’accès aux Ecritures dans le monde, qu’environ 5,6 milliards de personnes ont désormais accès à l’Ancien et au Nouveau Testament dans leur langue maternelle. 1’547 autres langues disposent maintenant du Nouveau Testament et 1’123 de livrets contenant une portion plus réduite des Ecritures. Cela signifie que 3’362 langues (soit 38 de plus qu’en 2017) bénéficient d’au moins une portion biblique.

4’000 langues ne disposent d’aucune traduction biblique

Toutefois, cela signifie aussi que près de 4’000 langues ne disposent d’aucune traduction biblique. La politique de traduction de la Bible veille à ce que soient appliquées dans ce domaine des directives qui conviennent aux Eglises à la fois catholiques, protestantes et orthodoxes. L’objectif poursuivi par les Sociétés bibliques est d’œuvrer fidèlement à la publication de nouvelles traductions destinées tout particulièrement aux chrétiens qui n’ont encore jamais disposé d’une Bible dans leur propre langue.

En 2018, l’ABU a achevé des traductions de tout ou partie des Ecritures dans 66 langues. Dans 44 d’entre elles, il s’agissait de primo-traductions, que 77 millions de personnes peuvent comprendre. Parmi ces nouvelles langues bibliques, le blin et le gondi disposent dorénavant du Nouveau Testament. Le blin est une langue couchitique que près de 112’000 personnes utilisent en Erythrée. Quant au gondi, il appartient aux langues dravidiques et compte environ 300’000 locuteurs vivant dans le centre de l’Inde.

La Bible pour les sourds et malentendants

Sur les 7’350 langues recensées dans le monde par les Sociétés bibliques, 245 ont à disposition des textes bibliques en langue des signes pour les personnes sourdes.

En 2018, des écrits bibliques ont été publiés dans cinq langues des signes utilisées par plus d’un million de personnes sourdes au Guatemala, en Hongrie, au Japon, en Lituanie, et en Thaïlande. Les Sociétés bibliques se mobilisent de plus en plus pour permet­tre aux 70 millions de personnes sourdes recensées dans le monde d’avoir accès au message biblique dans leur langue. Le travail en faveur des personnes aveugles et malvoyantes est un autre point fort des Sociétés bibliques: en 2018, le luganda – langue parlée en Ouganda – est la 45e langue à disposer de la Bible intégrale en braille. (cath.ch/sbs/be)

La Société biblique suisse organise le samedi 12 octobre 2019, au bord du lac de Bienne, l'événement bike+hike4bibles | SBS
9 octobre 2019 | 11:19
par Jacques Berset
Partagez!