Spotlight raconte l'enquête des journalistes du quotidien américain Boston Globe qui ont révélé en 2002, les cas de pédophilie commis par des prêtres. (photo service de presse)
International
Spotlight raconte l'enquête des journalistes du quotidien américain Boston Globe qui ont révélé en 2002, les cas de pédophilie commis par des prêtres. (photo service de presse)

Boston: un ancien prêtre pédophile de 'Spotlight' libéré

31.07.2017 par Raphaël Zbinden

Paul Shanley, un ex-prêtre pédophile représenté dans le film “Spotlight” est sorti fin juillet 2017 de sa prison du Massachusetts. Il a purgé une peine de 12 ans pour le viol d’un jeune garçon, rapporte le Washington Post.

Paul Shanley était surnommé “le prêtre des rues” (the Street Priest) pour son habitude de fréquenter les quartiers mal famés pour prétendument aider les jeunes à problèmes. Agé de actuellement de 86 ans, il a été renvoyé par le Vatican à l’état laïc en 2004, un an avant d’être condamné pour agression sexuelle sur un jeune homme. Un acte commis dans les années 1980, dans une église du Massachussetts.

Confondu par le Boston Globe

Les aveux de Paul Shanley et sa condamnation sont en partie le résultat de l’enquête réalisée en 2002 par le quotidien Boston Globe sur les affaires d’abus sexuels dans l’Eglise locale, et sur les tentatives de certains responsables catholiques d’étouffer les cas. Le reportage avait remporté le Prix Pulitzer et provoqué une vague mondiale de dénonciations concernant des scandales du même genre. L’histoire a été portée à l’écran en 2015 dans le long métrage Spotlight, qui a obtenu l’Oscar du meilleur film, la même année.

85 millions de dollars de dédommagements

La libération de l’ex-prêtre a suscité des commentaires inquiets sur les réseaux sociaux et réveillé des souvenirs douloureux chez de nombreuses victimes d’abus, note le Washington Post.

Suite à sa sortie de prison, l’archidiocèse de Boston a délivré un communiqué rappelant que les actes de Paul Shanley étaient “répréhensibles” et qu'”aucun enfant ne devrait avoir à subir de telles violations de sa sécurité et de sa dignité”. En 2003, l’archidiocèse de la côte est des Etats-Unis a versé 85 millions de dollars de dédommagements à 552 victimes présumées. (cath.ch/wp/rz)


Selon le psychiatre Bruno Gravier, il y a 50'000 pédophiles en Suisse | © Pierre Pistoletti

Pédophilie: des solutions existent

Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la CEF (Photo: CEF)

Les évêques de France à l'unisson contre la légalisation de l’euthanasie

Actualités ›