Le cardinal Anders Arborelius (Photo:   diocèse de Stockholm)
International
Le cardinal Anders Arborelius (Photo: diocèse de Stockholm)

Le cardinal Arborelius pour un collège de femmes pouvant donner des conseils au pape

10.07.2017 par Jacques Berset, cath.ch

Mgr Anders Arborelius, le premier cardinal scandinave de l’histoire, a présenté au pape une proposition concrète pour la nomination de femmes au sein d’un corps consultatif spécial semblable au Collège des cardinaux. Il s’agirait d’offrir ainsi plus d’opportunités au leadership féminin dans l’Eglise.

C’est que rapporte le 9 juillet 2017 la section germanophone de Radio Vatican, en citant une interview accordée par l’évêque de Stockholm à l’hebdomadaire américain “National Catholic Reporter” (NCR). Le religieux, qui appartient à l’Ordre des Carmes déchaux, estime très important de trouver une voie plus large pour impliquer les femmes aux différents niveaux de responsabilités dans l’Eglise.

Promotion des femmes: l’Eglise est en retard

“Le rôle des femmes est très, très important dans la société, l’économie, mais dans l’Eglise, parfois, nous sommes un peu en arrière”, a-t-il déclaré au NCR. Le nouveau cardinal rappelle que le pape Jean Paul II a souvent demandé conseil à Mère Teresa et à Chiara Lubich, fondatrice du mouvement des Focolari. “Peut-être cela pourrait être fait de manière plus officielle”, a-t-il suggéré, en soulignant que “nous avons un Collège des cardinaux, mais nous pourrions avoir aussi un collège de femmes qui pourraient donner des conseils au pape”.

En parlant des responsabilités des femmes dans l’Eglise, le cardinal Anders Arborelius a relevé qu’il attendait d’avoir plus d’informations sur l’histoire des femmes diacres dans l’Eglise de la part de la commission que le pape François a instaurée pour étudier cette question.

Des femmes aux postes de direction de l’Eglise

Pour sa part, le cardinal Reinhard Marx a récemment rappelé que “toute forme de discrimination à l’égard des femmes est finalement dirigée contre la volonté de Dieu”. Il a fait cette déclaration fin juin dernier, au terme de la première phase d’un programme de mentorat de la Conférence épiscopale allemande destiné à faire la promotion des femmes aux postes de direction de l’Eglise. Le président de la Conférence épiscopale allemande a appelé à un plus grand engagement de l’Eglise, de la paroisse jusqu’au Vatican, pour promouvoir l’égalité d’accès des femmes à toutes les fonctions ecclésiastiques qui ne sont pas liés à la prêtrise. (cath.ch/ncr/radvat/be)

 


Les participants se sont réunis dans la salle de conférence du COE | © B. Hallet

Le COE et les Focolari ensemble pour l’unité

Chiara Lubich (1920-2008) est considérée comme l'un des plus grands témoins de la foi du 20e siècle (Photo:Finizio/Flickr/CC BY-ND 2.0)

Chiara Lubich: un héritage d'universalité

Actualités ›