Cardinal George Pell (Photo: youtube)
International
Cardinal George Pell (Photo: youtube)

Le cardinal australien George Pell va comparaître en justice le 5 mars prochain

07.10.2017 par I.Media

Le cardinal australien George Pell, actuellement mis en disponibilité de sa charge de ministre de l’économie et des finances du Vatican, devra affronter une audience préliminaire le 5 mars prochain, pour des accusations d’abus sexuels remontant au temps où il était prêtre. L’ancien archevêque de Sydney a été entendu par la Cour de Melbourne, vendredi 6 octobre 2017, au cours d’une brève audience consacrée aux questions administratives.

Le prélat a assisté à la deuxième audience devant la Cour de Melbourne, durant 20 minutes, avant la déposition de 50 témoins prévue pour l’audience du 5 mars 2018, qui déterminera s’il y a des preuves suffisantes pour soumettre le cardinal à un procès. Quatre semaines d’auditions sont prévues.

Le prélat rejette en bloc toutes les accusations

L’exacte nature et le détail des accusations que la police de Victoria lui impute n’ont pas été rendus publics, mais le cardinal les rejette en bloc.  Le prélat australien avait annoncé le 29 juin dernier prendre un congé pour s’exprimer devant la justice. Les charges “sont fausses […], je rejette totalement ces allégations”, avait-t-il alors déclaré, ajoutant que “l’idée même d’abus sexuel m’est odieuse”.

Il n’a pas été formellement demandé au cardinal Pell de se déclarer coupable ou non coupable, mais son avocat Robert Richter avait déclaré lors de la première audience du 25 juillet dernier que son client se serait déclaré non coupable. Il va également une nouvelle fois se déclarer non coupable.

Il plaide non coupable

En juin dernier, le pape avait accordé au cardinal de 76 ans une période de congé de sa charge de préfet du Secrétariat pour l’économie auquel il avait été nommé en 2014, afin qu’il puisse se défendre.

D’autre part, la direction de la Conférence des évêques australiens était présente à Rome durant cette semaine, a annoncé le Saint-Siège le 7 octobre 2017. La question des abus sexuels et la restauration de la confiance dans l’Eglise étaient notamment au cœur des réunions de cette délégation alors que le cardinal George Pell était convoqué devant la justice de Melbourne.

Abus sexuels

Les prélats australiens étaient accompagnés de Neville John Owen, ancien haut magistrat et actuel président de l’organe de la Conférence des évêques australiens chargé de traiter les cas d’abus sexuels. Le 5 octobre, cette délégation s’est entretenue avec de hauts responsables de la curie romaine, parmi lesquels les cardinaux Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, et Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques. (cath.ch/imedia/xln/be)


Pierre Pistoletti, lauréat du Swiss Press Award 2019 dans la catégorie ‘Press online’ | © photo: Swiss Press Photo Alessandro della Valle Keystone SDA ATS

Pierre Pistoletti lauréat du 'Swiss Press Award 2019'

En Afrique, le viol de religieuses par des membres du clergé reste tabou. | ©flickr/JeffreyBruno/CC BY-NC-ND 2.0

Les contemplatives de Suisse romande horrifiées par les abus sexuels sur des religieuses

Actualités ›