Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon (Photo:  Maurice Page)
International
Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon (Photo: Maurice Page)

Le cardinal Barbarin s'adresse aux catholiques séparés, divorcés ou divorcés remariés

20.09.2017 par Jacques Berset, cath.ch

Pour que soit concrètement mis en œuvre l’enseignement du pape François dans l’exhortation apostolique Amoris laetitia, La joie de l’Amour, le cardinal Philippe Barbarin propose un temps de rencontre à la cathédrale Saint-Jean de Lyon, dimanche 15 octobre 2017, aux catholiques séparés, divorcés ou divorcés remariés.

L’archevêque de Lyon s’adresse spécialement à “ceux qui se sentent exclus, jugés ou blessés, quelle que soit leur histoire conjugale – séparés ou divorcés, fidèles à leur première alliance ou engagés dans une nouvelle union”.

L’archevêque de Lyon donnera à cette occasion un commentaire du chapitre 8 de l’exhortation apostolique du pape François, intitulé “Accueillir, discerner et intégrer la fragilité”. Les participants pourront ensuite  entendre plusieurs témoignages issus de différentes paroisses ayant mis en pratique ces orientations.

Prendre soin de ceux dont la vie a été marquée par une rupture

S’adressant aux catholiques séparés, divorcés ou divorcés remariés, le cardinal Barbarin souligne que “l’histoire de Dieu avec l’humanité, c’est l’histoire d’un serviteur qui vient nous laver les pieds. C’est une alliance dont on peut relire les détails dans les Ecritures: le Christ serviteur, l’Eglise servante à son image, la merveilleuse figure de Marie, ‘servante du Seigneur’… Et cette histoire continue avec nous !”

“En tant qu’évêque de ce diocèse, écrit-il, je veux et je dois être votre serviteur. Avec toute la famille diocésaine, nous devons prendre soin de tous, et spécialement de ceux dont la vie a été marquée par une rupture, une souffrance. Et si vous-mêmes vous êtes sentis jugés, rejetés ou exclus par un membre de notre Eglise en raison de votre situation matrimoniale, je vous demande pardon, car aucune de ces attitudes ne reflète le cœur du Serviteur”.

Dans l’Eglise, on a besoin de tout le monde !

“Depuis qu’il est notre pape, poursuit Philippe Barbarin, François a demandé que personne ne soit laissé sur le bord du chemin. Déjà, Benoît XVI avait dit: ‘Dans l’Eglise, on a besoin de tout le monde !’. Nous devons avancer ensemble, en nous encourageant les uns les autres, heureux de l’attention maternelle que l’Eglise porte à chacun de ses enfants. Oui, cette attitude aide à changer progressivement les regards, à les tourner toujours plus vers le Christ et à voir ce qu’il faut faire pour cheminer vers la source de l’Evangile”.

L’archevêque de Lyon rappelle à leur adresse que “comme tous les disciples du Christ, vous entendez l’appel à la conversion, et vous savez qu’il est pour aujourd’hui”. (cath.ch/be)

 


Mgr Jean-Marie Lovey a été à l'écoute des "couples blessés" | © B. Hallet

Sion: échange constructif entre le diocèse et les "couples blessés"

Le divorce entraîne un déchirement (Photo: Colorbox)

Genève: "Divorcé-e? l'Eglise vous accueille !"

Actualités ›