Le cardinal Kurt Koch préside à Rome depuis 2010 le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens (photo CES)
Vatican
Le cardinal Kurt Koch préside à Rome depuis 2010 le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens (photo CES)

Cardinal Koch: "Catholiques et protestants s'accordent sur le Christ mais pas sur l'Eglise"

09.10.2017 par I.MEDIA

Catholiques et protestants “sont d’accord sur le Christ mais pas sur son corps qui est l’Eglise” note le président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

Le cardinal suisse Kurt Koch s’exprimait l’occasion de la clôture des commémorations des 500 ans de la Réforme protestante, dans un entretien au site d’information katholisch.de.

Le dialogue œcuménique a permis “d’atteindre un consensus sur beaucoup de problèmes au sujet de la foi”, a estimé le prélat. Ainsi, il y a accord sur le Christ, “mais pas sur son corps, c’est-à-dire l’Eglise”. Or pour les catholiques les deux forment une unité inséparable car le Christ est présent dans son corps. “Le rapport entre le Christ et Son Corps continue donc à être un problème ouvert.”

Selon le cardinal, le problème est que catholiques et protestants ne s’accordent pas forcément sur le but de l’œcuménisme. Il est donc difficile d’établir les étapes successives de ce chemin vers l’unité des chrétiens. Pour certains évangéliques, a ainsi expliqué le chef de dicastère, l’unité est déjà atteinte et ne demeure qu’une diversité d’Eglises qui devraient se reconnaître mutuellement.

Vers une nouvelle déclaration commune?

Pour le cardinal Koch, un chemin pour avancer dans l’œcuménisme pourrait être l’élaboration d’une nouvelle déclaration conjointe entre catholiques et protestants qui pourrait porter sur l’Eglise, l’eucharistie et le ministère. L’idée d’une telle initiative est accueillie très positivement par beaucoup, a affirmé le haut prélat. En 1999, catholiques et luthériens avaient signé une Déclaration conjointe sur la doctrine de la justification.

Par ailleurs, le président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens s’est réjoui du peu de tons polémiques autour du 500e anniversaire de la Réforme. Certaines de ces commémorations, se concentrent sur ce qui est commun et sont donc “une fête du Christ ensemble”. Et “l’œcuménisme du sang”, formule chère au pape François pour souligner la convergence des confessions chrétiennes face au martyre, pousse à l’unité. (cath.ch/imedia/mp)


"J'ai beaucoup appris des jeunes", relève le cardinal Kurt Koch | © Raphaël Zbinden

Cardinal Kurt Koch : "J'ai beaucoup appris des jeunes"

La cathédrale luthérienne de Lund a accueilli le pape François en 2016 (Photo:User:Colin/Flickr/CC BY-SA 2.0)

Suède: Première messe depuis 500 ans dans la cathédrale luthérienne de Lund

Actualités ›