Le cardinal Pell est depuis des mois sous le feu des médias. | © Keystone
International
Le cardinal Pell est depuis des mois sous le feu des médias. | © Keystone

Le cardinal Pell plaidera non coupable

26.07.2017 par I.MEDIA

L’avocat du cardinal George Pell, préfet du Secrétariat pour l’économie, a annoncé le 26 juillet 2017 l’intention de son client de plaider non coupable, rapporte le journal The Sydney Morning Herald le même jour. Le haut prélat comparaissait en audience préliminaire devant un tribunal australien pour des accusations “d’agressions sexuelles anciennes”.

“Pour éviter tout doute et en raison de l’intérêt, je peux indiquer que le cardinal Pell plaide non coupable à toutes les accusations”, a déclaré l’avocat du haut prélat devant la cour. Les charges n’étant pas encore produites, le cardinal Pell n’était pas tenu de plaider coupable ou non coupable ni même d’être présent. Il est d’ailleurs resté silencieux durant toute l’audience.

Le président du tribunal a indiqué les prochaines étapes du procès: les enquêteurs devront produire les preuves rassemblées avant le 8 septembre. La prochaine audience se tiendra quant à elle le 6 octobre.

Le cardinal veut “laver son nom”

Le 29 juin dernier, le préfet du Secrétariat pour l’économie du Saint-Siège avait été inculpé par la justice de son pays d’origine. La police avait précisé qu’il était sous le coup de plusieurs accusations de “délits d’agressions sexuelles anciennes”. Le pape François avait alors donné un congé au cardinal Pell pour lui permettre de se rendre devant la justice australienne.

Lors d’une conférence de presse organisée à Rome le même jour, le cardinal australien avait clamé son innocence. Les charges “sont fausses […], je rejette totalement ces allégations”, avait-t-il insisté. “L’idée même d’abus sexuel m’est odieuse”, avait-il ajouté. Le cardinal Pell avait alors annoncé son retour en Australie pour pouvoir “laver son nom”.

Selon les médias australiens, de nombreux journalistes étaient présents devant le palais de justice de Melbourne lors de cette audience préliminaire. Le prélat n’a pas répondu aux questions qui fusaient, ni aux quelques insultes lancées de la foule. (cath.ch/imedia/xln/rz)

Abuseur ou victime? L’affaire Pell divise l’Australie


Le frère Dominique Cerbelaud appartient à l'ordre des dominicains (photo d'illustration) | © Lawrence OP/Flickr/CC BY-NC 2.0

Plaintes pour agressions sexuelles contre le dominicain Dominique Cerbelaud

Le marteau de la justice | DR

Un prêtre condamné à cinq ans de prison pour agression sexuelle

Actualités ›