International

Centenaire de la Révolution russe: Cyrille Ier refuse le terme de «célébrations»

Le patriarche orthodoxe de Moscou, Cyrille Ier, considère que le terme de «célébrations» est inapproprié pour commémorer la Révolution russe de 1917.

«Il ne s’agit pas de célébrer le 100e anniversaire de la tragédie, mais de se rappeler ces événements en toute conscience», a déclaré Cyrille Ier, cité le 30 décembre 2016 par l’agence d’information russe Interfax. Pour le chef de l’Eglise orthodoxe russe, il faut accompagner ces commémorations «d’une profonde réflexion et de prières sincères, afin que les erreurs commises cent ans plus tôt ne se reproduisent pas».

Prières spéciales pour les peuples de l’URSS

Le dignitaire estime que les manifestations du centenaire devraient également inclure des «prières spéciales pour nos peuples, nos pays qui ont une fois constitué un seul Etat et qui sont aujourd’hui souverains». En référence aux anciennes républiques qui composaient l’Union soviétique, le patriarche a soutenu que ces pays étaient toujours «connectés entre eux par de forts liens historiques, spirituels et culturels».

Après le soulèvement armé des 7 et 8 novembre 1917 (Révolution d’Octobre), mené par Lénine et Trotski, la Russie était devenue le premier régime communiste de l’histoire. La révolution bolchevique entendait détruire radicalement l’attachement du peuple russe à l’Eglise orthodoxe, à la fois par un travail de propagande, mais aussi au moyen de la disparition physique de ses représentants et de la fermeture ou destruction des lieux de culte. (cath.ch/interfax/arch/rz)

La façon de commémorer la Révolution russe de 1917 fait débat dans le pays
5 janvier 2017 | 10:13
par Raphaël Zbinden
Communisme (18), Cyrille Ier (17), Russie (72)
Partagez!