Le divorce entraîne un déchirement (Photo: Colorbox)
Vatican
Le divorce entraîne un déchirement (Photo: Colorbox)

Changement de protocole pour les chefs d’Etat divorcés remariés au Vatican 

03.03.2016 par I.MEDIA

Sur demande du pape François, la Secrétairerie d’Etat du Saint-Siège a édicté un changement de protocole pour les visites officielles des chefs d’Etat catholiques, a indiqué le site italien Vatican Insider le 2 mars 2016. Ceux qui sont, selon le droit canonique, en situation matrimoniale irrégulière, seront désormais reçus ensemble par le pape, et non plus séparément.

Jusqu’à présent en effet, le conjoint en situation irrégulière, notamment au sein des couples de personnes divorcées remariées, attendait dans une autre salle le chef de l’Eglise catholique qui venait le saluer séparément au terme de l’audience. Ce protocole s’appliquait pour les chefs d’Etat de confession catholique. Mais dorénavant, tous les couples en situation irrégulière, catholiques ou non, pourront rencontrer le pontife ensemble et figurer ainsi sur les photos officielles.

Intégrées dans la vie de l’Eglise

Selon le quotidien argentin La Nacion, cette nouvelle règle protocolaire a été appliquée pour la première fois lors de la visite au Vatican du président argentin Mauricio Macri, accompagné de sa troisième épouse, Juliana Awada, le 27 février. Une façon de mettre en pratique les paroles du pape François dans l’avion qui le ramenait du Mexique, le 18 février. Il avait alors souhaité que les personnes divorcées remariées soient “intégrées dans la vie de l’Eglise“, insistant sur le mot “intégration“. (cath.ch-apic/imedia/ak/rz)


Mgr Jean-Marie Lovey a été à l'écoute des "couples blessés" | © B. Hallet

Sion: échange constructif entre le diocèse et les "couples blessés"

Chateaubriand a représenté la France auprès du Saint-Siège

L’histoire prestigieuse de l’ambassade de France près le Saint-Siège (5/5)

Actualités ›