Chili: les attaques contre des églises ne sont pas terroristes

13.01.2018 par I.MEDIA

Les attaques contre les églises au Chili ne sont pas des attaques terroristes, mais des actes de vandalisme de groupes antisystèmes, a déclaré le 12 janvier 2018 à l’agence de la conférence épiscopale italienne SIR le Père Felipe Herrera, porte-parole de la commission nationale d’organisation de la visite du pape François dans ce pays.

Cinq églises ou chapelles de Santiago du Chili ont été endommagées par des attaques le 12 janvier à l’aube, pour certaines avec des engins incendiaires. L’une d’entre-elles a été taguée avec un message contre le pape. La police a ouvert une enquête et renforcé la sécurité autour des lieux de culte.

“Ce n’est malheureusement pas une surprise pour nous au Chili“, a déclaré le Père Herrera. C’est pour lui le signe d’un très grand mécontentement social dans ce pays. Ces petits groupes antisystèmes agissent non seulement contre l’Eglise, mais aussi lors d’événements importants organisés par des ambassades ou des institutions publiques. Pour la Conférence épiscopale chilienne, ces attaques ne reflètent absolument pas le sentiment de l’immense majorité de la population.

Pour le sixième voyage du pape François en Amérique latine, 18’000 policiers et militaires ont été mobilisés. Le pontife arrivera le 15 janvier au soir pour débuter son 22e voyage apostolique hors d’Italie, au Chili puis au Pérou. (cath.ch/imedia/ap/mp)


L'Eglise chilienne est secouée par les scandales sexuels (Photo:alobos/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Un prêtre chilien connu en détention pour abus sexuels sur mineurs

Le logo des JMJ 2019 présente des symboles de la Vierge et du Panama (Photo: arquidiocesis de Panama)

Le pape François confirme sa venue lors des JMJ de Panama début 2019

Actualités ›