Les habitants de Wädenswil au bord du lac de Zuriche se querellent pour des cloches | wikimedia commons CC BY-SA 2.0
Suisse
Les habitants de Wädenswil au bord du lac de Zuriche se querellent pour des cloches | wikimedia commons CC BY-SA 2.0

Les cloches de Wädenswil sonneront toujours

13.12.2017 par Maurice Page

Les cloches de l’église réformée de Wädenswil dans le canton de Zurich pourront continuer de sonner la nuit tous les quarts d’heure. Le Tribunal fédéral (TF) a tranché le 13 décembre 2017 en faveur de la commune et de la paroisse réformée. Ce jugement pourrait faire jurisprudence.

Le Tribunal fédéral devait évaluer si l’intérêt à la poursuite du carillon traditionnel de l’église l’emportait sur le droit au repos de la population. La majorité des juges fédéraux a conclu en audience publique que la suppression de la sonnerie au quart d’heure n’apporterait qu’une amélioration minime pour le voisinage. En effet, seule la moitié des sons perturbant le sommeil serait éliminée puisque le clocher continuera à sonner la demi-heure et l’heure.

Une vieille querelle

La querelle remonte à l’été 2014.Un couple de retraités, habitant à 200 mètres de l’église, est incommodé dans son sommeil par les cloches. Il réclame au conseil communal de Wädenswil d’interrompre leurs sonneries durant la nuit. La commune refuse, le couple dépose un recours.

Le tribunal administratif zurichois lui donne partiellement raison en 2016, avec un compromis: les cloches peuvent continuer à marquer les heures, mais doivent cesser de retentir aux quart-d’heure. Une étude de l’Ecole polytechnique fédérale (EPFZ) avait indiqué en 2011 que la sonnerie des cloches perturbe le sommeil au-delà de 40 décibels. Celles de l’église de Wädenswil, atteignent 43 décibels dans la chambre des retraités, 55 avec la fenêtre ouverte.

La paroisse réformée refuse le compromis, les catholiques acceptent

Mais la paroisse évangélique réformée refuse le compromis. Soutenue par les autorités communales, elle dépose un recours au Tribunal fédéral. En une pétition en faveur du  maintien des cloches recueille quelque 2’000 signatures. En fin de compte pour les juges du TF, une amélioration seulement partielle d’un dérangement causé à des individus vaut moins, qu’une tradition plébiscitée par la majorité de la population.

Le jugement pourrait faire jurisprudence car les réclamations face au bruit des cloches des églises agitent de nombreuses localités de Suisse. A noter que les cloches de l’église catholique de Wädenswil se taisent pendant la nuit depuis le 1er juillet 2013. Les voisins de l’église Ste Marie ne sont plus incommodés par les sonneries entre 22h et 6h du matin. Cette décision avait été possible parce que l’église réformée, située non loin, continuerait elle à sonner les heures et qu’ainsi la cité de Wädenswil ne serait pas totalement privée de sonneries nocturnes. (cath.ch/ag/mp)


Action de solidarité et contre les abus dans l'Eglise à la paroisse de Volketswil (ZH) | © Manuela Matt

Face aux abus dans l'Eglise, une protestation par amour

Franziska Driessen-Reding, présidente de la corporation ecclésiastique catholique du canton de Zurich et Josef Annen, vicaire général | © Arnold Landtwing

L'Eglise de Zurich interpelle le pape François

Actualités ›