Peter von Sury, président de l'Union des supérieurs majeurs religieux de Suisse (USM) à Sachseln le 23 juin 2015 pour la  Journée de la vie consacrée. (Photo: Bernard Hallet)
Suisse
Peter von Sury, président de l'Union des supérieurs majeurs religieux de Suisse (USM) à Sachseln le 23 juin 2015 pour la Journée de la vie consacrée. (Photo: Bernard Hallet)

Les communautés religieuses de Suisse face à de nombreux défis

05.07.2017 par Maurice Page

Le vieillissement des membres, le manque de relève et les affaires d’abus sexuels ont un impact fort sur la vie des communautés religieuses de Suisse. Tel est le constat dressé lors de l’assemblée générale annuelle de l’Union des supérieurs majeurs religieux de Suisse (VOS/USM), réunie du 26 au 28 juin 2017 à Sion. Au-delà des changements structurels nécessaires, comment la vie religieuse peut garder sa dimension prophétique au service de l’Eglise et de la société ?

Depuis plusieurs années, un projet vise à simplifier les structures des différentes unions de congrégations religieuses masculines et féminines de Suisse, indique un communiqué de l’USM. La diminution du nombre de membres, le vieillissement des communautés et le manque de jeunes recrues imposent une réduction des structures. Dans de nombreuses congrégations, les communautés de Suisse ont été rattachées aux provinces des pays limitrophes. Ce qui complique encore la donne.

L’objectif est d’arriver à une conférence unique qui s’occuperait des affaires de toutes les communautés et les représenterait vers l’extérieur. Dans un premier temps, les membres de l’USM ont approuvé la fusion, avec les deux autres unions de droit canonique: la VONOS (union des religieuses apostoliques de langue allemande en Suisse et au Liechtenstein) et l’USMSR (union des religieuses apostoliques de Suisse romande).

La diminution des membres dans les communautés religieuses exige en outre d’inventer un nouveau modèle de financement pour couvrir le travail de l’Union et de son secrétariat. Le Comité de l’USM a soumis au vote une série de mesures visant à établir un budget sain pour les années ultérieures.

Echanges d’expériences

L’échange des différentes expériences dans le contexte de changement et de nouvelle orientation est très précieux et enrichissant, relèvent les membres de l’USM . La mutation annoncée par l’Ordre des capucins en Suisse en est un exemple type, avec d’importantes conséquences: les capucins du Tessin, soit quatre communautés, rejoindront la Province de Lombardie. Ils espèrent pouvoir continuer à assurer leur présence et leur service dans la pastorale tessinoise. Reste à savoir comment se poursuivront les rapports avec l’Union des religieux en Suisse.

Le thème douloureux des abus sexuels

La problématique des abus sexuels en milieu ecclésial n’a pas été écartée du débat. Ce thème douloureux est porté ouvertement et sincèrement par toutes les communautés, note l’USM. L’an dernier, l’USM avait décidé de verser une contribution au Fonds de dédommagement des victimes de cas prescrits. Son président, l’Abbé Peter von Sury OSB, avait exhorté les communautés à faire de même en signe de profonde solidarité. Son appel n’est pas resté vain. Le président a exprimé sa vive reconnaissance pour les efforts consentis et a suggéré de poursuivre la solidarité en 2018.

Autour de la personne de Nicolas de Flüe

Dans un second temps l’assemblée générale, a vécu une journée d’étude et de visite culturelle autour de la personne de Nicolas de Flüe dont ont célèbre cette année le 600e anniversaire de la naissance. Que peut dire le saint ermite laïc Nicolas aux religieux et personnes consacrées? Sa vie et son exemple posent un éventail de questions sur la dimension prophétique de la vocation, sur la mission, sur le service à la société, sur la volonté de reconnaître les signes des temps et de les comprendre. En soirée, l’assemblée est partie visiter l’Abbaye de St Maurice avec ses catacombes et son trésor. Pour finir la journée, les Sœurs de St Maurice ont accueillis les participants à La Pelouse pour les vêpres, l’apéritif et le repas du soir.

La visite du nonce apostolique en Suisse, Mgr Thomas E. Gullickson et la présence durant les trois jours de Mgr Valerio Lazzeri, évêque du diocèse de Lugano et délégué de la CES pour la vie consacrée, ont souligné combien les communautés religieuses font partie intégrante du paysage catholique suisse.  (cath.ch /com/mp)


Le cardinal Kevin Farrell, péfet du dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, présidant la prière du Chemin de croix des jeunes à Saint-Jean de Latran | © Jacques Berset

Le cardinal Farrell rembourse les dons reçus d'un évêque accusé d'abus            

Le cardinal George Pell fait face à un avenir incertain (Photo:camera press Donatella Giagnori/Keystone)

Le cardinal Pell retourne en prison en attendant la décision en appel

Actualités ›