Vatican

Criminalisation de l'homosexualité: le cardinal Parolin réaffirme la dignité humaine

Le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin a reçu le 5 avril 2019 au Vatican un groupe d’une cinquantaine de personnes engagées contre la criminalisation de l’homosexualité, en particulier dans les pays des Caraïbes. Le cardinal a réaffirmé à cette occasion que la violence était contraire aux principes de l’Eglise qui se veut être un lieu de compassion.

Au cours de cette audience privée d’une heure, les participants ont présentée au secrétaire d’Etat du Saint-Siège une étude sur la criminalisation des rapports homosexuels dans la région des Caraïbes a été. Selon Alessandro Gisotti, responsable ad intérim du Bureau de presse du Saint-Siège, le cardinal a prononcé une brève allocution. Il a réaffirmé la position de l’Eglise catholique en faveur de la défense de la dignité de toute personne humaine et contre toute forme de violence.

Après les interventions, le cardinal Parolin a «assuré qu’il informerait le Saint-Père du contenu de la recherche». A l’issue de la rencontre, des porte-parole du groupe ont indiqué lors d’une conférence de presse que le cardinal Parolin avait réaffirmé que la violence était contraire aux principes de l’Eglise qui se veut être un lieu de «compassion», a constaté I.MEDIA. Toujours selon ces porte-parole, une audience avec le pape François aurait été prévue à l’origine.

La veille, Alessandro Gisotti avait démenti de manière catégorique la préparation d’un ›discours historique’ du pape sur le thème de l’homosexualité. Ce démenti avait été exprimé en réaction aux affirmations parues dans un certain nombre de médias. L’essayiste et activiste français Frédéric Martel avait notamment annoncé sur son compte Twitter que le chef de l’Eglise catholique prononcerait le 5 avril un discours annonçant la dépénalisation de l’homosexualité. (cath.ch/imedia/ah/mp)

Le drapeau arc-en-ciel est devenu l'emblème de la communauté homosexuelle
5 avril 2019 | 17:02
par Maurice Page
Partagez!