Le peintre Jacques Cesa est décédé le 22 août 2018 (Photo:Trace-Ecart)
Suisse
Le peintre Jacques Cesa est décédé le 22 août 2018 (Photo:Trace-Ecart)

Décès du Fribourgeois Jacques Cesa, un peintre entre alpages et chapelles

22.08.2018 par Raphaël Zbinden

Le peintre Fribourgeois Jacques Cesa est décédé le 22 août 2018, à l’âge de 73 ans. Il laisse derrière lui une grande quantité d’œuvres, dont de nombreuses à portée religieuse et humaniste.

Né en 1945 à Bulle (FR), Jacques Cesa a cofondé l’association Trace-Ecart en 1984 et lancé le festival Altitudes en 2000. Il a réalisé, durant ses plus de 50 ans de carrière, des milliers de peintures et de gravures. Amoureux de la Gruyère, il a largement croqué la vie pastorale des alpages. Il a aussi représenté la vie des bergers de l’Atlas marocain.

A la rencontre de Dieu et de l’homme

Son talent s’est également maintes fois exprimé dans le contexte religieux. Il est notamment l’auteur de huit vitraux de l’Eglise de Porsel (FR), de la peinture “Moïse et le buisson ardent” pour le plafond de l’Eglise de Villars-sous-Mont (FR) et du “Retable du Père Josef Tschugmell”, à la mémoire du Père de la Salette, à Broc (FR). L’artiste gruérien a restauré, en 2001-2002, la crèche de l’Eglise St-Pierre-aux-Liens de Bulle, en collaboration avec Dominique Gex.

Jacques Cesa a largement croqué la vie des alpages gruériens (Photo:Trace-Ecart)

Toujours soucieux de dépeindre “l’humain” et de dénoncer l’injustice, il a présenté en outre, en 2017 à la chartreuse de la Part-Dieu (FR), l’exposition de textes et de dessins “A contre-courant”, après être allé à la rencontre de migrants, de Bulle à Lampedusa (Italie). (cath.ch/com/rz)


Saint Nazaire repose dans l'église de Schwytz © Bobby C.Alkabes

Des "reliques oubliées" qui interrogent notre regard sur la mort

Centre Suisse Islam et Société à l'Université de Fribourg | © www3.unifr.ch

Un master "Islam et société" à l'Université de Fribourg

Actualités ›