Démission d'un évêque américain accusé d’inconduite envers un mineur

Le pape François a accepté le 19 décembre 2018 la démission de Mgr Alexander Salazar, évêque auxiliaire de Los Angeles, aux Etats-Unis, suite à une accusation «d’inconduite» envers un mineur, explique Mgr José Gomez, archevêque de Los Angeles, dans un courrier relayé par le Saint-Siège.

Mgr Salazar, explique l’archevêque de Los Angeles, est soupçonné d’une «inconduite» envers un mineur survenue dans les années 1990, alors qu’il était simple prêtre. En 2002, la justice américaine avait décidé après investigations de ne pas lancer de poursuites. Selon Mgr Gomez, l’accusation n’a jamais été directement rapportée à son archidiocèse, mais celui-ci a été mis au courant en 2005, un an après l’ordination épiscopale de Mgr Salazar.

L’archidiocèse américain a alors prévenu la Congrégation pour la doctrine de la foi, à Rome. Après enquête, celle-ci a décidé d’imposer certaines mesures de précaution envers Mgr Salazar qui a toujours démenti les faits. Mgr Gomez a également demandé à la Congrégation pour les évêques de pouvoir soumettre ce cas au conseil archidiocésain indépendant de surveillance d’inconduite du clergé.

La Congrégation pour les évêques a autorisé cette procédure et le conseil a estimé crédible cette accusation. Cette conclusion a été transmise au Saint-Siège pour que celui-ci statue sur le cas de Mgr Salazar. Celui-ci quitte donc sa charge diocésaine à 69 ans, soit six ans avant l’âge de retraite canonique.

«Profonde préoccupation» pour les victimes

«Ces décisions, affirme Mgr Gomez dans sa lettre, ont été prises en raison de la profonde préoccupation pour la guérison et la réconciliation des victimes d’abus et pour le bien de la mission de l’Eglise». «Continuons à rester proches des victimes et survivants des abus, à travers notre prière et nos actions», poursuit le prélat.

Comme pour toutes les démissions, celle de Mgr Salazar a été annoncée par le bulletin officiel Saint-Siège sans aucune précision sur sa raison. Mais, fait notable, le Vatican a simultanément relayé la lettre de Mgr Gomez, fournissant ainsi une explication.

Né à San José, au Costa Rica, en 1949, Alexander Salazar est arrivé aux États-Unis avec sa famille en 1953 et s’est installé à Los Angeles. Il est devenu citoyen américain à l’âge de 18 ans. Il a été ordonné prêtre en 1984. Il était évêque auxiliaire de Los Angeles depuis 2004.  (cath.ch/imedia/xln/mp)

19 décembre 2018 | 13:59
par Maurice Page
Abus sexuels (589), démission (47), Etats-Unis (323), Evêque (42)
Partagez!