Le passage à l'encre brune du 'Jahrzeitenbuch' de 1494-1495  d'Engelberg fait mention de Frère Nicolas de Flüe et de son épouse Dorothée (photo Georges Scherrer)
Suisse
Le passage à l'encre brune du 'Jahrzeitenbuch' de 1494-1495 d'Engelberg fait mention de Frère Nicolas de Flüe et de son épouse Dorothée (photo Georges Scherrer)

Dorothée von Flüe, l'épouse de Frère Nicolas, un peu mieux connue

13.09.2017 par Maurice Page

La figure de Dorothée, l’épouse de Nicolas de Flüe, fera l’objet d’un hommage spécial lors des célébrations de la commémoration nationale du 23 au 25 septembre 2017, à Sachseln, dans le demi-canton d’Obwald.

Le jubilé des 600 ans de la naissance du saint patron de la Suisse a été l’occasion de compléter les connaissances historiques sur cette femme dont on ne savait jusqu’à présent que peu de choses.

Le “Jahrzeitenbuch” du couvent d’Engelberg mentionne en 1494-95 la fondation d’une messe par Verena von Flüe et son mari Hensli Onofrius pour leurs parents “Frère Nicolas de Flüe et son épouse Dorothée”. Cette source n’était pas inconnue, mais la mention de Dorothée n’avait pas attiré l’attention, relève l’historien du droit obwaldien Mike Bacher, assistant à l’Université de Lucerne. Il s’agit pourtant bien de la première mention historiquement attestée du nom de l’épouse de Nicolas de Flüe. Cette mention indique aussi qu’en 1494-1495 Dorothée de Flüe était déjà décédée. Comme on sait qu’elle avait environ quinze ans de moins que son mari, elle est née entre 1430 et 1432. Elle est donc morte à l’âge de 63 ans environ. D’autres sources relatent que son plus jeune fils a terminé ses études à Paris en 1490, avant d’être ordonné prêtre en 1491 et qu’après quelque années au pays, il a poursuivi sa formation en Italie. Une autre déduction permet de penser qu’il a pu assister sa mère lors de son décès.

Ces quelques fragments supplémentaires de la biographie de Dorothée von Flüe confortent les biographes actuels pour dire qu’elle a dû jouer un rôle essentiel dans la vie du saint et dans le développement de sa vocation d’ermite. Les illustrations anciennes la représentant en épouse éplorée, mouchoir en main, pleurant le départ de son mari, ne lui rendent probablement pas justice.

La journaliste de télévision Klara Obermüller et l’assistante pastorale Marianne Waltert évoqueront, le 24 septembre au Flüeli Ranft, la figure de Dorothée dans un dialogue méditatif intitulé “Tout près et très loin, questions à Dorothée von Flüe”.

Le ‘Jahrzeitenbuch’ d’Engelberg faisant mention de Frère Nicolas de Flüe et de son épouse Dorothée sera exposé du 24 septembre jusqu’à la fin du mois au Musée de Sachseln. (cath.ch/kath.ch/com/mp)


L'ancienne animatrice radio et TV Frédérique Bedos sera le 'Grand Témoin' de la 21 rencontre Nicolas et Dorothée de Flüe à St-Maurice (http://www.leprojetimagine.com)

21e Rencontre Nicolas et Dorothée de Flüe à St-Maurice

Beat Hug, chef de projet de l'association "600 ans de Nicolas de Flüe" (© Sibylle Kathriner)

"Le message de Nicolas de Flüe va au-delà de son jubilé"

Actualités ›