Enfants dans  un camp de réfugiés de la Bekaa, au Liban (photo Maurice Page 2014)
International
Enfants dans un camp de réfugiés de la Bekaa, au Liban (photo Maurice Page 2014)

Les évêques américains demandent à Trump de faire plus pour l'accueil des réfugiés

17.07.2017 par Maurice Page

Les évêques catholiques des Etats-Unis ont adressé le 14 juillet 2017 un plaidoyer à l’administration Trump pour faire augmenter le quota des réfugiés admis dans le pays. Pour 2017, le président Trump a réduit le plafond d’admissions de 110’000 à 50’000 personnes.

Alors que le plafond des 50’000 réfugiés est déjà atteint pour cette année, des “populations vulnérables ne pourront pas accéder à la protection nécessaire et continueront à faire face au danger et à l’exploitation”, a déploré Mgr Joe S. Vasquez, président du comité pour les migrations de la Conférence des évêques américains. Le pape François rappelle que “les réfugiés ne sont pas des pions sur l’échiquier de l’humanité. Nous devons être conscients que les réfugiés sont plus qu’un simple numéro, mais sont des enfants de Dieu.”, souligne-t-il.

Même si certains réfugiés “de bonne foi” seront encore autorisés à arriver, “je suis profondément préoccupé par les conséquences humaines de cette limitation et son impact sur les réfugiés vulnérables, tels que les enfants non accompagnés, les personnes âgées, les personnes handicapées et les minorités religieuses,” à déclaré l’évêque, pour qui le plafond de cette année est “historiquement bas”. Mgr Vasquez demande que le plafond pour le prochain exercice soit porté à 75’000 personnes.

En mars 2017, Mgr Vasquez et les évêques américains avaient déjà critiqué le décret du président Trump réduisant le nombre de réfugiés autorisés à se réinstaller aux États-Unis à 50’000 au lieu de  110 000 par an. Pour les évêques, une telle limite “ne reflète pas notre compassion et notre capacité en tant que nation. Nous croyons fermement que les États-Unis ont le caractère, le leadership et les ressources pour aider les personnes les plus vulnérables à trouver un refuge.” (cath.ch/cna/mp)


Mgr Boulos Matar, archevêque maronite de Beyrouth Capture d'écran

Transfert de l'ambassade US à Jérusalem: "irresponsable" pour Mgr Matar

Le sort des migrants préoccupe particulièrement le pape François (Photo: ResoluteSupportMedia/Flickr/CC BY 2.0)

Le pape célèbre la messe pour les migrants

Actualités ›