Béatification de Mgr Oscar Romero, le 23 mai 2015 à San Salvador (KEYSTONE/EFE/Rodrigo Sura)
International
Béatification de Mgr Oscar Romero, le 23 mai 2015 à San Salvador (KEYSTONE/EFE/Rodrigo Sura)

Les évêques du Salvador invitent le pape à venir dans leur pays pour canoniser Mgr Oscar Romero

21.03.2017 par I.MEDIA

Les évêques du Salvador ont invité le pape François à venir dans leur pays le 15 août 2017 pour canoniser Mgr Oscar Romero. Les prélats salvadoriens ont été reçus en audience par le souverain pontife le 20 mars, à l’occasion de leur visite ad limina à Rome.

La Congrégation pour les causes des saints étudie actuellement le cas d’un miracle attribué à Mgr Romero. S’il est reconnu, le prélat pourrait devenir le premier saint salvadorien. “Bien sûr, nous voudrions que le pape canonise Mgr Romero au Salvador, nous l’avons invité à venir le 15 août, jour de du centenaire de la naissance“ du prélat martyr, a déclaré Mgr José Luis Escobar Alas, archevêque de San Salvador et président de la Conférence des évêques du Salvador (CES) à Radio Vatican le 20 mars.

Le 24 mars, les évêques du Salvador doivent célébrer la messe votive du bienheureux Oscar Romero dans une paroisse romaine, tandis que le pape François pourrait faire de même au Vatican. “Cela nous plairait de concélébrer une messe avec le pape François à la mémoire de Mgr Romero“, a confié le président de la CES. La délégation épiscopale en visite ad limina devrait aussi être présente lors de la messe matinale du pontife à Sainte-Marthe le 21 mars.

Défenseur des droits de l’homme et particulièrement des paysans, Mgr Romero avait été abattu par balles le 24 mars 1980, alors qu’il célébrait la messe. Mgr Escobar Alas a par ailleurs souhaité que soit béatifié le Père Rutilio Grande, prêtre jésuite mort en martyr en 1977. La documentation est déjà entre les mains de la Congrégation pour les causes des saints.

Violences et défense de la vie, les défis de l’Eglise salvadorienne

L’archevêque a en outre rapporté à Radio Vatican avoir évoqué avec le successeur de Pierre les difficultés que rencontrent l’Eglise et la société salvadorienne, en premier lieu les violences extrêmes liées au crime organisé. “Nous vivons une situation très difficile, a déploré Mgr Escobar Alas, parce qu’il ne s’agit pas d’une lutte pour un idéal. Ces personnes sont à la recherche de pouvoir et n’ont aucun principe“.

Autre défi auquel doit faire face l’Eglise : la défense de la vie. “Nous sommes engagés pour la restauration des valeurs familiales, a affirmé le prélat, et pour une famille plus solide et responsable, capable de sauver toute la société“. Parmi les aspects positifs soulignés par Mgr Escobar Alas, la hausse des vocations dans le pays : “un des fruits des martyrs reste l’augmentation des vocations surtout après les années de conflit armé“. “A là différence des autres pays, nous bénéficions de nombreuses vocations“, s’ est réjoui l’archevêque confiant être optimiste pour l’avenir.

En janvier dernier, le gouvernement du Salvador dirigé par le président Salvador Sánchez Cerén avait répondu à l’appel du pape François de libérer des prisonniers en relâchant, plaçant sous tutelle ou en libérant le temps d’une journée 450 d’entre eux détenus sur le territoire.

Selon une étude du Pew Research Center effectuée en 2014, le Salvador compte 50% de catholiques, sur ses quelques six millions d’habitants. Le Salvador est non loin du Panama où seront organisées pour la première fois les prochaines Journées mondiales de la jeunesse du 22 au 27 janvier 2019. Selon Vatican Insider, la canonisation de Mgr Romero pourrait aussi intervenir à ce moment là. (cath.ch/imedia/mp)


Les enfants martyrs de Tlaxcala, premiers martyrs d'Amérique

Canonisations en série le 15 octobre

Pier-Giorgio Frassati en 1925, l'année de sa mort (photo domaine public)

Pétition en ligne pour la canonisation de Pier Giorgo Frassati

Actualités ›