Exercices spirituels du Carême: une semaine loin du Vatican pour mieux méditer     

Le pape François se trouve depuis le 10 mars 2019 dans la ville italienne d’Ariccia, une ville de 18’000 habitants située au sud-est de Rome, près de Castel Gandolfo, dans les Castelli Romani. Il assiste durant une semaine à une retraite spirituelle avec les responsables des dicastères de la curie romaine. Il rentrera à Rome dans la journée du 15 mars.

Jusqu’à l’élection du pape François, les exercices spirituels de Carême de la curie romaine se déroulaient dans la chapelle Redemptoris Mater du Palais apostolique, au Vatican. Ce lieu, cher au pape Jean Paul II (1978-2005), accueille toujours les responsables du Saint-Siège pour les prêches de l’Avent et du Carême du Père Raniero Cantalamessa, prédicateur de la Maison pontificale.

Favoriser la prière et la réflexion

Dès 2014 et les premiers exercices spirituels de son pontificat, le pape argentin a souhaité ‘délocaliser’ cette semaine de retraite hors des murs de la Cité-Etat. Une décision prise, avait alors expliqué le Vatican, pour favoriser une prière et une réflexion de «manière réservée et silencieuse», loin des bureaux qu’occupent d’ordinaire les responsables de dicastère.

Le choix du pontife s’était alors porté sur la Casa del divin Maestro (la Maison du Divin Maître, en italien) tenue par la Société Saint-Paul – dont les membres sont appelés ‘pauliniens’ – à Arricia, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Rome. Depuis, cette maison religieuse accueille chaque année le pape et les responsables de la curie pour leur temps de réflexion au début du Carême.

Retraite prêchée par Dom Bernardo Francesco Maria Gianni

Comme l’expliquait le Père paulinien Olinto Crespi à Vatican News en février 2018, l’essentiel de cette retraite se déroule dans la chapelle du lieu. Le mur du fond, derrière le célébrant mais face à l’assemblée, est entièrement recouvert d’une mosaïque moderne. Celle-ci représente le Christ tenant dans les mains un livre où est inscrite la citation biblique: «Je suis le chemin, la vérité et la vie» (Jean 14,6). De part et d’autre, le Christ est entouré des représentations symboliques des quatre évangélistes.

Chaque journée, les participants aux exercices spirituels se retrouvent dans cette chapelle pour une messe présidée par le pape. C’est également là qu’ils écoutent matin et après-midi le prédicateur de la retraite – cette année Dom Bernardo Francesco Maria Gianni, Père Abbé de l’abbaye florentine de San Miniato al Monte. Le pontife est alors assis au milieu des autres personnes présentes, se distinguant seulement par sa soutane blanche. En soirée, la chapelle accueille également une adoration eucharistique.

Habituellement, l’évêque de Rome ne prend qu’une fois la parole publiquement durant cette semaine de retraite: le dernier jour, pour remercier le prédicateur. En 2017, il avait également saisi cette occasion pour annoncer l’envoi d’un don de 100’000 euros pour les «pauvres d’Alep», ville syrienne martyrisée par le long conflit que connaît le pays depuis 2011. (cath.ch/imedia/xln/be)

Retraite avec Dom Bernardo Francesco Maria Gianni, dans la chapelle de la Maison du Divin Maître à Ariccia | © Vatican Media
11 mars 2019 | 14:06
par Jacques Berset
Partagez!