Face au “scandale et à la division“, le pape recommande “le silence et la prière“

03.09.2018 par I.MEDIA

“Le scandale et la division“ ne peuvent être combattus que par “le silence et la prière“, a déclaré le pape François lors la messe matinale à la résidence Sainte-Marthe au Vatican le 3 septembre 2018, rapporte Vatican News en italien.

L’Evangile du jour (Lc 4, 16-30) donne l’occasion de réfléchir sur notre façon d’agir dans la vie quotidienne, lorsque se manifestent des personnes malintentionnées, a expliqué le pape lors de sa première messe à sainte-Marthe après l’interruption estivale. Face aux “chiens sauvages“ – manipulés par le diable – qui l’assaillent, Jésus répond par le silence.

“Il faut savoir reconnaître le père du mensonge”

La vérité en effet est “douce et silencieuse“, a affirmé l’évêque de Rome. Avec les personnes qui cherchent seulement le scandale et la division, la seule voie à emprunter est donc celle du silence et de la prière. Le Seigneur, a-t-il observé, “nous donne la grâce de discerner quand nous devons parler et quand nous devons nous taire“.

Selon le pape, il faut savoir reconnaître “le père du mensonge, l’accusateur, le diable“ qui cherche à détruire l’unité d’une famille, d’un peuple. “Combien de fois des familles s’affrontent autour de la politique, du sport, de l’argent, et parfois elles finissent détruites“ par le Malin. Il faut alors “se contenter de donner son avis et puis de se taire“, a-t-il estimé. (cath.ch/imedia/ah/rz)


“Dieu est amour qui aime, qui se donne, qui appelle et qui surprend“, a affirmé le pape lors de de son homélie. | Church of England/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0

Le pape invite les Bulgares à se projeter avec le Seigneur vers l’avenir

Le pape François célèbre la messe à la Maison Sainte-Marthe | © Osservatore Romano

La facture des guerres est toujours payée par les plus faibles, s'indigne le pape

Actualités ›