La théologienne Isabelle Graesslé en tête de la Compagnie

22.08.2001 par webmaster@kath.ch

Genève: Pour la première fois, la Compagnie des pasteurs dirigée par une femme

Genève, 22 août 2001 (APIC) Pour la première fois dans son histoire longue de 460 ans, la vénérable Compagnie des pasteurs de Genève aura pour responsable une Modératrice, la pasteur Isabelle Graesslé, bien connue dans le monde francophone. Pour effectuer ses tâches, la théologienne protestante sera épaulée par le Conseil de la Compagnie formé de six autres collègues.

En se basant sur le fait que les Eglises protestantes ont reconnu le ministère des femmes pasteurs ou diacres depuis plusieurs dizaines d’années (Genève dès 1936), les représentants de la Compagnie estiment qu’il était le temps qu’une d’elles accède à cette responsabilité au sein de leur Compagnie.

La Compagnie des pasteurs a trouvé ses racines dans les Ordonnances ecclésiastiques rédigées par le réformateur Jean Calvin et adoptées par le Conseil Général de la Cité de Genève le 20 novembre 1541.

Le diacre, modérateur sortant, Maurice Gardiol précise que la Compagnie a survécu aux multiples changements intervenus dans l’histoire de Genève et de l’Eglise protestante. Son rôle s’est modifié, mais, selon lui, la Compagnie demeure toujours l’une des autorités de l’Eglise protestante de Genève, conjointement avec le Consistoire et les Conseils qui entourent les ministres dans leur travail.

Selon les règlements, précise Maurice Gardiol, tous les trois ans, les pasteurs et les diacres élisent en leur sein la personne chargée de présider aux destinées de la Compagnie, qui depuis Calvin, porte le nom de Modérateur de la Compagnie. A cette occasion, une liturgie d’accueil de la nouvelle modératrice et de son Conseil aura lieu dans le cadre du traditionnel culte du Jeûne Genevois, jeudi 6 septembre à la Cathédrale St-Pierre. (apic/com/sk)


Actualités ›