Centre commercial Glattzentrum, à  Wallisellen  (Photo:   www.glatt.ch)
Suisse
Centre commercial Glattzentrum, à Wallisellen (Photo: www.glatt.ch)

Un espace de silence dans un méga centre commercial

14.03.2016 par Bernard Litzler, cath.ch/Barbara Ludwig, kath.ch

Le centre commercial Glattzentrum, près de l’aéroport de Zurich, est le plus grand du genre en Suisse, avec ses 9 millions de visites annuelles. Il va se doter d’un espace de silence, soutenu par les Eglises catholique et réformée du secteur, annonce la NZZ (Neue Zürcher Zeitung) du 13 mars 2016.

La tour du centre commercial Glattzentum, à Wallisellen (ZH), va prochainement accueillir un lieu dévolu au silence, dans un espace occupé jusqu’à présent par un bureau. Esther Kissling, présidente de la communauté réformée de Wallisellen, a confirmé au journal zurichois NZZ son ouverture pour le mois de mai 2016. L’espace, toutefois réduit, va proposer aux clients du centre commercial, un endroit silencieux avec la possibilité d’un entretien avec un accompagnateur spirituel.

L’espace sera ouvert aux adhérents de toutes les religions a indiqué Esther Kissling. De son côté, le centre commercial prendra en charge le loyer et le financement du mobilier. Cela n’étonne guère la présidente réformée: “Cela représente une plus-value pour le centre commercial Glattzentrum. Il reçoit quelque chose en contrepartie de son investissement”.

Financement des postes par les Eglises

Les Eglises réformée et catholique financent, quant à elles, les postes d‘accompagnateur, un par communauté. Elles organisent également la recherche et la mise à disposition de personnes bénévoles pour ce lieu particulier. Durant la phase de lancement, le local sera ouvert les mercredis et vendredis après-midi ainsi que le samedi toute la journée.

Pour le moment, les deux postes d’accompagnateur spirituel à 30% chacun ont été mis au concours. Ces personnes seront également à disposition du personnel du centre commercial.

Toucher les jeunes

L’engagement des Eglises est aussi motivé par la présence de jeunes dans ce lieu très fréquenté: beaucoup y passent leurs loisirs. La manière dont la jeunesse sera informée de l’existence du lieu de silence et invitée à y faire un tour est encore à déterminer, indique Esther Kissling.

Le poste d’accompagnateur réformé sera pris en charge par l’Eglise réformée du canton de Zurich. Du côté catholique, le financement demandé à l’Eglise catholique du canton aurait d’abord reçu un accueil favorable de la part du vicaire général, l’abbé Josef Annen. Mais la demande a ensuite été rejetée par le Conseil synodal de l’Eglise car le projet serait une initiative locale.

Une occasion manquée

Or, selon Hans-Peter Kündig, président du conseil de la paroisse catholique Saint-Antoine de Wallisellen, interrogé par kath.ch, lorsqu’un centre commercial accueille neuf millions de visites par an, il est impossible de parler de “projet local”: “Nous avons manqué une bonne occasion pour nous présenter en tant qu’Eglise catholique dans le canton de Zurich”.

Du coup, la recherche de financement s’est étendue aux communautés catholiques voisines, Kloten, Schwamendingen, Opfikon et Dübendorf, avec des chances de succès. La création de cet espace de silence n’est pas une nouveauté dans la région zurichoise. Le centre commercial Sihlcity, inauguré en 2007, compte lui aussi un tel lieu de calme, ouvert à la spiritualité. (cath.ch-apic/bal/bl)


Jeanne Magnin s'est lancée dans la photo à 60 ans. | © B. Hallet

Jeanne Magnin: une conversion à la lumière des églises

Une église copte en Egypte. (photo: Flickr/D. Perries/CC BY-NC-ND 2.0)

Egypte: l’évêque Makarios refuse une session de réconciliation

Actualités ›