Les soldats honduriens ont tiré à balles réelles contre les manifestants | photo d'illustration © PBS News Hour/Flickr/CC BY-NC 2.0
International
Les soldats honduriens ont tiré à balles réelles contre les manifestants | photo d'illustration © PBS News Hour/Flickr/CC BY-NC 2.0

Honduras: les jésuites dénoncent les violences du gouvernement

04.08.2019 par Jean-Claude Gerez, correspondant de cath.ch en Amérique latine

Les jésuites du Honduras ont publié, fin juin 2019, une déclaration très critique concernant la répression par le gouvernement des dernières manifestations populaires contre le projet de privatisation des systèmes de santé et d’éducation.

“Nous regrettons la grave crise sociale et politique vécue par la population hondurienne, résultat de la violation historique des droits fondamentaux, la détérioration de l’Etat de droit et comme conséquence des pratiques erratiques et corrompues des politiques et des décisionnaires de l’administration publique”, ont écrit, dans une déclaration, les jésuites du Honduras au nom de toutes les œuvres apostoliques du pays.

Solidarité aux victimes

Des gaz lacrymogènes et des balles réelles ont été utilisés contre des manifestants, provoquant de nombreux morts et blessés. Des violences qui ont d’ailleurs poussé l’ambassadeur canadien au Honduras à dénoncer l’usage indu de véhicules donnés au gouvernement hondurien pour améliorer les services de santé. Des véhicules utilisés en l’occurrence par des militaires pour le transport de soldats.

Les jésuites ont exprimé leur solidarité aux victimes de la répression par les forces de sécurité et ont dénoncé les campagnes de diffamation et autres tentatives du gouvernement de criminaliser les journalistes et les défenseurs des droits humains.

Jésuites du Canada et des USA solidaires

Les jésuites du Canada et des Etats-Unis se sont joints à ces critiques. Erik Oland, provincial des jésuites du Canada, a souligné: “Les propres fondements de ce que signifie être catholique pour appuyer les plus pauvres et le travail de ceux qui cherchent à les servir est en danger”.

La Conférence jésuite du Canada et le Bureau Justice et Écologie des Etats-Unis ont d’ailleurs signé une déclaration avec d’autres organisations non gouvernementales demandant à ce que le gouvernement hondurien ordonne aux forces de sécurité “qu’elles mettent immédiatement fin à l’usage excessif de la force contre les manifestants” et, au gouvernement, “de retirer les forces militaires et de police en réponse aux protestations”, ainsi que de “cesser les menaces contre les défenseurs des droits humains et des journalistes”.

Appel des évêques honduriens

Les jésuites du Honduras s’associent également à l’appel des évêques honduriens pour travailler “dans la dignité de la personne humaine à la recherche du bien commun”. Cette déclaration se conclut en soulignant que “le changement pour une société meilleure est possible”, et demande un accord “pour y parvenir dans la solidarité”. (cath.ch/jcg/rz)


La dernière Conférence Épiscopale continentale de l'Amérique latine a eu lieu à la Basilique Notre-Dame d'Aparecida, au Brésil (Photo: Flickr/Aris Gionis Suivre /CC BY-NC 2.0)

Amérique latine : Le CELAM envisage la tenue d’une VIème Conférence Épiscopale continentale

Cardinal Oscar Andrés Rodriguez Maradiaga, membre du C6 et archevêque de la capitale hondurienne Tegucigalpa | © Jacques Berset

Pauvreté et violence, causes des "caravanes" de migrants, affirme le cardinal Maradiaga

Actualités ›