Inde: un pasteur abattu devant son église

21.07.2017 par Maurice Page

Un pasteur protestant indien a été froidement abattu, dans la soirée du 15 juillet 2017 à Ludhiana, la plus grande ville du Pendjab. Sultan Masih parlait au téléphone devant son église lorsqu’il a été atteint de plusieurs balles tirées par deux hommes masqués à moto.

Ce meurtre a provoqué une vive protestation des chrétiens qui ont bloqué la circulation pendant trois heures pour exiger que les assassins soient arrêtés et traduits en justice. Une enquête a été ouverte et les policiers analysent notamment les images de vidéosurveillance d’une caméra située près de l’église afin d’identifier les attaquants.

Le pasteur servait depuis des années à l’église ‘The Temple of God Church’. Il dirigeait également une école pour les enfants pauvres. Son fils, Rahul Masih, a déclaré que son père vivait là depuis 30 ans et n’avait aucune inimitié avec personne.

“Toute la communauté chrétienne est en deuil et nous exigeons des réponses de la part des autorités. Nous sommes minoritaires au Pendjab, mais jamais nous n’avons été menacés de la sorte. Nous sommes sous le choc et personne ne comprend pourquoi un tel drame a pu se produire”, a noté le pasteur Paul Tamizharasan.

Victime du nationalisme hindou?

Les politiciens locaux et les observateurs n’ont pas manqué de faire le lien avec l’élection présidentielle qui se déroulait au même moment et qui a vu la victoire de Ram Nath Kovind. Proche du Premier ministre indien, il était le candidat des nationalistes hindous au pouvoir à New Delhi. Avant d’être élu, M. Kovind avait déclaré que l’islam et le christianisme sont étrangers à la nation indienne. Une affirmation qui inquiète les chrétiens. “Avec un président et un premier ministre tous deux hindouistes radicaux, nous n’aurons plus personne pour nous défendre alors que nous sommes déjà sous pression”. (cath.ch/ag/mp)


La cathédrale Notre-Dame d'Edimbourg se parera de rouge le 22 novembre 2017 (Photo:Eduard Marmet/Flickr/CC BY-SA 2.0)

Grande-Bretagne: des églises en rouge pour les chrétiens persécutés

Un mariage en Inde (Flickr The Falcon CC BY-NC-ND 2.0)

Inde: la Cour suprême veut punir le viol entre époux

Actualités ›