Le village fantôme de Batnaya, dans la plaine de Ninive en Irak. A gauche de la croix chrétienne, le tag en jaune signifie "Allah Akbar" (photo Maurice Page)
International
Le village fantôme de Batnaya, dans la plaine de Ninive en Irak. A gauche de la croix chrétienne, le tag en jaune signifie "Allah Akbar" (photo Maurice Page)

Irak: Incident entre milices 'chrétiennes' près de Qaraqosh

17.07.2017 par Maurice Page

Les unités de protection de la plaine de Ninive (NPU), au nord de l’Irak, ont accusé les Brigades de Babylone d’avoir perpétré une incursion près de l’une de leurs positions pour s’emparer de fournitures militaires et surtout pour libérer six de leurs miliciens, arrêtés pour avoir saccagé des maisons privées et des églises chrétiennes, dont le monastère de Mar Behnam.

L’épisode, survenu le 15 juillet 2017 dans la zone de Qaraqosh, met en évidence la complexité de la situation dans la région après la défaite infligée aux djihadistes du prétendu “Etat islamique” (EI) et la reconquête de Mossoul, rapporte l’agence missionnaire vaticane Fides.

Les unités de protection de la plaine de Ninive représentent une organisation militaire locale, formée en partie par des chrétiens autochtones et constituée en 2014 en tant que milice d’autodéfense territoriale.
Les Brigades de Babylone qui répondent à Ryan al Kildani (Ryan le chaldéen), revendiquent, elles aussi, l’étiquette de milice chrétienne même si elles se sont liées à des milices chiites telles que les Unités de protection populaires opérant elles aussi sur cette zone. Les “Lions” se présentent comme des citoyens chrétiens entraînés pour défendre les villes chrétiennes de Mésopotamie contre les criminels terroristes de l’EI.

L’Eglise chaldéenne prend ses distances

Fides rappelle la volonté du patriarcat de Babylone des Chaldéens de prendre ses distances avec les groupes armés actifs en Irak qui cherchent à revendiquer leur appartenance aux communautés chrétiennes locales. En mars 2016, le patriarche Louis Raphaël Sako, avait diffusé un communiqué pour réaffirmer que l’Eglise chaldéenne ne dispose d’aucun lien, ni direct, ni indirect avec les Brigades de Babylone ni avec aucune autre milice armée qui se présente comme chrétienne.

Le monastère de Mar Behnam,au nord de Qaraqosh, occupé par les djihadistes de l’Etat islamique en juillet 2014 a partiellement été détruit en mars 2015. Il a été repris par l’armée irakienne et par les milices chiites en novembre dernier. (cath.ch/fides/mp)


Les statues ont été bénies en présence de Mgr Petros Moshe, archevêque syro-catholique de Mossoul (Photo d'illustration: pixabay)

De Lourdes à Ninive: des églises d'Irak accueillent de nouvelles statues de la Vierge Marie

Mgr Petros Mouche, archevêque syro-catholique de Mossoul, constate les dégâts dans une église (photo AED)

Mgr Petros Mouche: "La libération de Mossoul est un espoir"

Actualités ›