Nouveau rapport de l’archidiocèse de Dublin

Irlande: 100 prêtres soupçonnés d’avoir commis des abus sexuels ces 66 dernières années

Dublin, 9 mars 2006 (Apic) Plus d’une centaine de prêtres catholiques sont soupçonnés d’avoir commis des abus sexuels dans la région de Dublin, en Irlande, ces 66 dernières années, selon un nouveau rapport. Selon l’archidiocèse de Dublin, quelque 350 enfants pourraient avoir été abusés depuis 1940.

Plus de 3% des quelque 2’800 prêtres qui ont travaillé durant cette période dans l’archidiocèse sont soupçonnés d’abus, ce qui est pour le moment le plus grand nombre avéré jusqu’ici en Irlande. Le gouvernement irlandais va prochainement lancer une enquête à ce sujet, rapporte jeudi la BCC.

Le bureau de l’archevêque de Dublin, Mgr Diarmuid Martin, a publié le résultat de ses recherches avant que ne sont mise en place une commission chargée de voir comment traiter ces cas d’abus. L’Eglise catholique d’Irlande a été touchée par une série de scandales d’abus sexuels depuis 1994.

Selon le nouveau rapport rendu public par l’archidiocèse, les données ont été recueillies en étudiant les dossiers personnels de tous les prêtres ayant travaillé dans l’archidiocèse de Dublin depuis 1940.

Jusqu’à présent, 32 prêtres de l’archidiocèse ont été dénoncés à la justice par 105 victimes, d’après le rapport de l’archidiocèse de Dublin. On s’attend à ce que le coût des procès et des dédommagements – actuellement 5,8 millions d’euros – soit revu à la hausse, car de nombreux cas n’ont pas encore été résolus et de nombreuses victimes potentielles ne se sont pas encore manifestées. L’an dernier, une enquête dans un plus petit diocèse, dans le Comté de Wexford, a mis en lumière plus de 100 accusations d’abus contre 21 prêtres.

Une information fournie par Mgr Diarmuid Martin

C’est Mgr Diarmuid Martin qui a fourni aux prêtres de Dublin les premières données provenant des travaux d’une commission indépendante qui a examiné les abus sexuels commis contre des mineurs en analysant les dossiers de plus de 2’800 prêtres de l’archidiocèse et des congrégations religieuses qui y ont travaillé de 1940 à 2006 (1350 prêtres diocésains et 1450 membres des congrégations religieuses ou provenant d’autres diocèses). Des accusations concernent 68 prêtres de l’archidiocèse et 23 prêtres appartenant à des congrégations religieuses ou venant d’autres diocèses. Des soupçons ont été émis contre une bonne dizaine d’autres prêtres diocésains et religieux. Depuis 2003, l’archidiocèse a investi 2,5 millions d’euros dans la protection des mineurs.

Mgr Martin a répété son invitation à toute personne susceptible d’avoir été victime d’un abus de la part d’un prêtre dans son archidiocèse ou ayant eu connaissance de tels faits de contacter le Service de protection de l’enfance du diocèse, la police nationale (Garda Siochana), les services de santé ou un service de conseil ou d’aide de leur choix. (apic/arch/dublin/be)

9 mars 2006 | 00:00
par webmaster@kath.ch
Partagez!