Suisse

Jérusalem a une vocation pour la paix «au-delà des frontières», affirme Mgr Ivan Jurkovic

Jérusalem a une vocation pour la paix «bien au-delà des frontières», a affirmé Mgr Ivan Jurkovic, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations unies à Genève. Il s’exprimait lors d’une session sur la détérioration des droits de l’homme dans les territoires occupés, le 18 mai 2018.

Dans un communiqué, la délégation menée par Mgr Jurkovic a voulu «faire écho» à la préoccupation et la tristesse exprimée par le pape lors de l’audience générale le 15 mai, au lendemain des événements de Gaza. Par la voix de son nonce apostolique, le Saint-Siège a exprimé sa grande tristesse pour les morts, les blessés et leurs familles.

Le 14 mai derniers, des milliers de Palestiniens ont tenté de traverser la frontière avec Israël. Ils protestaient contre l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem. Les soldats israéliens ont riposté tuant au moins 59 personnes.

«Tous ceux qui ont participé aux récentes actions déplorables doivent se rappeler que l’identité de Jérusalem va bien au-delà des frontières». Cette ville «sacrée pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, a estimé Mgr Jurkovic, a une vocation spéciale pour la paix».

C’est pourquoi les responsables politiques ont le devoir de trouver «les voies d’une paix véritable et durable, fruit de la justice». Le gouvernement Israélien et les autorités palestiniennes sont ainsi appelés à faire preuve de sagesse pour prévenir un regain de tensions. (cath.ch/imedia/ah/bh)

Mgr Ivan jurkovic, observateur permanent du Saint-Siège auprès des organisations internationales à Genève. | © Wikimedia/ONU/CC-BY-SA-3.0)
18 mai 2018 | 17:00
par Bernard Hallet
Genève (260) , Jérusalem (120) , ONU (131)
Partagez!