Le rencar stationné à Saignelégier en 2016, avec (g. à d.) Jean-Charles Mouttet, Isabelle Wermelinger, et Mgr Felix Gmür, évêque de Bâle. (Photo: SCJP)
Suisse
Le rencar stationné à Saignelégier en 2016, avec (g. à d.) Jean-Charles Mouttet, Isabelle Wermelinger, et Mgr Felix Gmür, évêque de Bâle. (Photo: SCJP)

Jura pastoral: 5 ans au compteur du camping-car "le Rencar"

25.04.2017 par Grégory Roth, cath.ch

“Le Rencar” sillonne les routes du Jura depuis cinq ans. Aménagé en espace itinérant d’accueil et d’écoute, le camping-car se met au service des personnes isolées, en difficulté ou cabossées par la vie. Il stationne sur des emplacements publics ou devant des institutions sociales et ecclésiales, à travers le Jura et le Jura bernois.

“Fêter ce cinquième anniversaire, c’est avant tout permettre aux personnes qui ont bénéficié des services du Rencar de pouvoir se retrouver et de partager un temps d’échange”, explique Jean-Charles Mouttet, initiateur du Rencar. Pour marquer le coup, une soirée conviviale à Delémont (JU) le 5 mai et une célébration œcuménique le lendemain matin à l’église catholique de Saint-Imier (BE) sont organisées.

Depuis le 1er mars 2012, le Rencar a accueilli près de 4000 situations de vie. “Le Rencar ne pourrait pas fonctionner sans la multitude d’acteurs qui lui donnent vie”, rappelle le diacre ajoulot, persuadé de l’utilité du concept. Parmi le staff, on dénombre une douzaine d’accueillants professionnels, une webmaster, un logisticien professionnel, neuf accueillants bénévoles et six chauffeurs, également bénévoles. A noter qu’une vingtaine de passionnées se réunissent chaque mois au Tricot spirituel, à Porrentruy. Elles tricotent des chaussettes que différentes institutions associées au Rencar offrent comme cadeaux de Noël à leurs pensionnaires.

Service gratuit et non prosélyte

Au Rencar, toutes les problématiques de vie peuvent être confiées. Chaque personne y est reçue et écoutée, indépendamment de son appartenance religieuse ou confessionnelle. Encadré par des professionnels, l’accompagnement est gratuit.


5 ans en chiffre

D’après les statistiques établies à fin 2016, soit après 159 semaines d’activité, 3000 heures d’ouverture et 68’000 km parcourus, le camping-car a accueilli 3657 rencontres sur onze sites différents, soit une moyenne de 23 rencontres hebdomadaires. Durant cette même période, le Rencar a bénéficié de 1250 heures d’engagements bénévoles. “Sans cet apport bénévole, le Rencar n’existerait pas”, souligne Jean-Charles Mouttet. En outre, l’équipe du Rencar a animé plus de 110 séances d’information et de sensibilisation auprès de 5200 personnes. Un état des lieux chiffré est régulièrement publié sur le site du Rencar. (cath.ch/scjp/gr)

 


Soeur Victoria de la Cruz célèbre ses 110 ans (photo Youtube)

La religieuse la plus âgée au monde fête ses 110 ans

Une joyeuse ferveur lors de la messe de remise des diplômes de l'IFM 2017 à Bassecourt (Photo: Grégory Roth)

IFM: une remise de diplôme en terre jurassienne

Actualités ›