Pierre-Yves Fux, ambassadeur de Suisse près le Saint-Siège, est nommé en République de Chypre en 2018 © B. Hallet
Suisse
Pierre-Yves Fux, ambassadeur de Suisse près le Saint-Siège, est nommé en République de Chypre en 2018 © B. Hallet

L'ambassadeur suisse près le Saint-Siège est nommé à Chypre en 2018

12.10.2017 par Bernard Hallet

L’actuel ambassadeur de Suisse près le Saint-Siège, Pierre-Yves Fux, est nommé en République de Chypre, a annoncé la Confédération le 11 octobre 2017. Il prendra ses fonctions sur l’île méditerranéenne en 2018 après avoir passé le témoin à son successeur Denis Knobel.

Pierre-Yves Fux aura achevé son mandat de quatre ans au Vatican en 2018, la durée habituelle d’affectation des ambassadeurs suisse à l’étranger, lorsqu’il passera le relais à Denis Knobel, actuellement en poste à Sofia, en Bulgarie.

“A 100% jusqu’au dernier jour”

Si la nouvelle est officielle, la date précise de son départ n’est pas encore connue. ” Quoi qu’il en soit, je serai engagé à 100% jusqu’au dernier jour, y compris pour préparer ma succession”, indique le représentant de la Confédération près le Saint-Siège. Il assure qu’il sera présent au Vatican en mai 2018, lors de la prochaine assermentation de la garde suisse.

Pierre-Yves Fux est le troisième ambassadeur de la Suisse près le Saint-Siège. La décision officielle d’instaurer des relations diplomatiques permanentes entre les deux Etats date de 2004. C’était à l’occasion de la visite de Jean Paul II en terre helvétique.

De la littérature latine à la diplomatie

Pierre-Yves Fux est ambassadeur de Suisse près le Saint-Siège et en Slovénie depuis 2014. Genevois d’origine, il est titulaire d’un doctorat de lettres en langue et littérature latines obtenu à l’Université de Genève.

D’abord chercheur en littérature latine à l’Université de Genève (1992-1994 et 1995-1996) et à l’Institut suisse de Rome, Pierre-Yves Fux est entré en 1996 au service diplomatique de la Confédération où il a suivi les questions liées aux droits de l’homme et à l’humanitaire en Asie-Pacifique (1996-1997).

Il a ensuite travaillé comme attaché à l’ambassade de Suisse en Israël en 1997 et 1998. Plusieurs affectations l’ont envoyé en Iran, au Japon en alternance avec des missions à Berne où il a travaillé, entre autres, comme chef de la division “Moyen-Orient”.

Pratiquant le français, l’allemand, l’italien, l’anglais, le latin et le grec ancien, Pierre-Yves Fux est en outre l’auteur d’ouvrages sur l’Antiquité chrétienne. Il a notamment écrit Paix et guerre selon saint Augustin, Ed. Payot, 2010. (cath.ch/bh)


Gehrard Pfister a accepté les propositions du document "Valeurs et Etat de droit" | © zVg

L'"islam politique" dans le viseur du PDC

Nouveau manuel sur l’histoire de la Réforme en Suisse (Photo: FEPS)

Parution d'un manuel sur l’histoire de la Réforme en Suisse

Actualités ›